A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Découvrez les notes des Crocos au lendemain de la défaite face à Guingamp (0-2)

Les Crocos défaits hier soir face à Guingamp (Photo Anthony Maurin).
Théo Sainte-Luce n’a pas été au rendez-vous face à Guingamp (Photo Anthony Maurin).

Au lendemain de chaque match du Nîmes Olympique, la rédaction sport d’Objectif Gard vous propose une analyse des prestations individuelles des Crocos. Retour sur cette 14e défaite de la saison face à Guingamp aux Costières (0-2). 

Le Croco Clé

Yassine Benrahou a été le Nîmois le plus percutant (Photo Anthony Maurin).

Yassine Benrahou (6/10) : L’un des seuls, pour ne pas dire le seul, qui avait visiblement envie de jouer au football hier soir. Il s’est démené, a tenté, a multiplié les ouvertures et les bons ballons dans le jeu, moins sur coups de pieds arrêtés, où il n’avait pas sa précision habituelle. Définitivement trop seul dans cette équipe. Le meneur de jeu a dû sortir frustré du terrain car aucun de ses coéquipiers n’a su transformer en but l’une de ses offrandes. 

Au cas par cas

Per Kristian Bråtveit (5/10) : Il est sur la trajectoire de la patate envoyée dès les premières minutes par Livolant, et sort quelques ballons dangereux. À 0-1, le Norvégien est décisif en repoussant à bout portant le ballon sur une tête de Pierrot. Il ne peut rien en revanche sur les deux buts encaissés par les Nîmois. 

Gaëtan Paquiez (4/10) : Plutôt bon en première période, avec quelques retours autoritaires, il a eu plus de mal en seconde, à l’image de son équipe. Un match dans ses standards, passable mais sans aucun apport offensif. Le défenseur formé au club sauve néanmoins un but sur sa ligne en fin de rencontre (81e).  

Pablo Martinez (4/10) : Sans être catastrophique, le capitaine Croco n’était pas dans un grand soir. Pas très en vue, il est douteux sur le premier but breton et perd un ballon très dangereux juste avant le deuxième. 

Moustapha Mbow (6/10) : Le défenseur prêté par le Stade de Reims a montré de bonnes choses. Autoritaire, volontaire, il prend cependant un carton jaune foncé sur une grosse faute après avoir poussé son ballon trop loin (32e). Impliqué lui aussi sur le premier but, dépassé et blessé par Pierrot sur le second (il souffre d’une contusion au niveau du mollet après avoir reçu une semelle). De quoi largement ternir sa soirée. En six apparitions, le défenseur central a connu six défaites. Remplacé en toute fin de match par Ueda (90e), qui a pu se dégourdir les jambes et se réchauffer dans ce froid de canard.

Théo Sainte-Luce (3/10) : Ce ne sont sans doute pas des matchs de cet acabit qui ont donné envie au MHSC de le recruter. Peu en vue offensivement, toujours aussi laxiste défensivement, le premier but vient de son côté. Remplacé par Sadzoute (71e), qui n’a pas été guère tranchant avec un contrôle raté dès sa première prise de balle.

Lamine Fomba (4/10) : Match compliqué pour Fomba, en l’absence de son compère habituel Cubas. Quelques bonnes choses, mais trop de déchets et trop peu d’influence au milieu. Remplacé par Sarr (71e), quelconque.

Julien Ponceau a encore une fois été peu en vue (Photo Anthony Maurin).

Julien Ponceau (3/10) : Placé à la récupération ce soir, il n’a pas pris la mesure du poste et a raté trop de passes. Le milieu prêté par Lorient a peu existé dans la bataille du milieu et a fini le match alors qu’il semblait lessivé. 

Niclas Eliasson (5/10) : Intermittent comme souvent, le Suédois a cependant été juste dans ses transmissions et a su porter le danger sur ses centres surtout lors de la première demi-heure. Il a disparu toutefois en seconde période, comme son équipe. 

Zinédine Ferhat (non noté) : L’Algérien s’est montré dangereux à deux reprises sur deux volées, probablement les meilleures occasions de son équipe. La deuxième étant bien stoppée par Basilio (16e). Pour autant, son influence dans le jeu reste trop pâle. Il est sorti sur blessure en fin de première période pour laisser la place à Ómarsson (4/10) car touché à la côte (suspicion de fracture) et s’est rendu à l’hôpital pour passer un scanner. L’Islandais a été trop léger devant mais s’est néanmoins procuré deux occasions non cadrées, dont une jolie tête plongeante de peu à côté (85e). 

Moussa Koné (3/10) : Il aura eu peu de ballons, et n’aura pas su faire grand chose des miettes qu’il a eu à se mettre sous la dent. Pas inspiré dans ses choix, le Sénégalais a souvent été dépossédé du ballon. Pas dangereux. Seul point positif : pour une fois, il n’a pas pris de carton jaune. 

Le coach — Nicolas Usaï (4/10) : Son choix de titulariser Ponceau au poste de milieu récupérateur, alors qu’il n’avait montré de bonnes choses qu’en 10, ne s’est pas avéré payant, tout comme le passage en 4-4-2 contraint par la blessure de Ferhat. Il ne parvient pas à résoudre les problèmes défensifs de son équipe, aussi récurrents qu’inquiétants. 

L’arbitre – M. Perreau Niel (6/10) : Après avoir arbitré trois succès des Crocos cette saison, fin de série pour M. Perreau Niel avec ce revers. Une partie tranquille à arbitrer avec seulement 18 fautes commises et un seul carton jaune logiquement sorti contre Mbow. Il n’a pas eu de situations litigieuses à gérer.

L’adversaire – Guingamp (6/10) : Défensivement, les hommes de Stéphane Dumont ont affiché une certaine solidité même s’ils ont été mis peu en danger. Dans le jeu, ils ont montré quand même du déchet technique. Mais les Guingampais étaient plus déterminés et efficaces devant le but emmenés par un Livolant, virevoltant. Sur son premier ballon, l’entrant Pierrot a fait mouche. Il aura marqué à trois reprises contre Nîmes cette saison.

Le match (5/10) : Si les 20 premières minutes étaient animées, le soufflet est rapidement redescendu et le rythme était peu soutenu. Après la belle ouverture du score des Bretons au retour des vestiaires (48e), l’intensité était faible. On a retrouvé un peu d’allant dans les dernières minutes avec une fin de rencontre décousue et le deuxième but de Pierrot.

Thierry Allard et Corentin Corger

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pourquoi continuer avec St Luce puisqu’on sait qu’il va partir. Offrons du temps de jeu à Sadzoute aumoins pour voir ce qu’il vaut. Idem pour Ferhat. Qu’il dégage. Sa blessure était surtout une excuse du pour ne pas se geler sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité