CultureÉducation

BAGNOLS/CÈZE La réalisatrice Dominique Cabrera à la rencontre des lycéens

Dominique Cabrera a échangé avec les élèves du lycée Einstein, après qu'ils aient visionné son documentaire "Chronique d'une banlieue ordinaire". (Marie Meunier / Objectif Gard)
Dominique Cabrera effectue une tournée en Occitanie jusqu’au 13 avril, en préambule d’une exposition rétrospective à Toulouse. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce jeudi, les élèves du lycée Albert-Einstein en option cinéma-audiovisuel ont rencontré la réalisatrice, Dominique Cabrera. Ils ont regardé son documentaire « Chronique d’une banlieue ordinaire », tourné il y a trente ans, s’intéressant à la vie des habitants de quatre tours de la région parisienne qui seront finalement démolies.

Les images « font encore écho » aujourd’hui à Bagnols-sur-Cèze, indique la réalisatrice, alors que plusieurs bâtiments – notamment la tour G2 – vont être détruits prochainement. Jusqu’au 13 avril, Dominique Cabrera est en tournée en Occitanie avant que ne soit dévoilée une exposition rétrospective à la Cinémathèque de Toulouse. En plus de rencontrer des élèves, plusieurs projections sont prévues. Il y en aura deux ce vendredi 8 avril, à 15h et à 20h30, au Carré d’art à Nîmes, avec dans l’ordre « Grandir » puis « Ranger les photos » et « Demain et encore demain ». Deux autres documentaires « J’ai le droit à la parole » et « Chronique d’une banlieue ordinaire » seront aussi diffusés au Carré d’art le samedi 9 avril, à 16h30.

Pour les élèves bagnolais, la rencontre a été très enrichissante. La réalisatrice a donné plusieurs conseils à ceux qui souhaitaient s’orienter vers le cinéma : « Il ne faut pas renoncer même si les portes ne sont pas ouvertes. Il faut continuer. À travers les rencontres, les échanges, on peut réussir et il ne faut pas renoncer à ce qui vous anime. »

Un documentaire collaboratif sur le quartier des Escanaux en préparation

De précieuses paroles qui serviront très bientôt aux six élèves de seconde option audiovisuel qui ont été choisis pour participer à un projet de documentaire sur les Escanaux. « Avoir vu ce documentaire sur ces tours nous a donné des idées sur la technique, avec des plans particuliers…« , lance Manon. Du 25 au 29 avril, elle et ses camarades participeront à un stage. L’objectif à la fin de la semaine : créer de A à Z un documentaire de 10 minutes avec les images d’archives sur la construction des nouveaux quartiers bagnolais à la fin des années 50. La semaine se fera entre la médiathèque et les archives municipales.

Cette activité extra-scolaire s’inscrit dans le cadre du dispositif national « Passeurs d’images ». À Bagnols, il est porté par le réalisateur Jean-François Naud qui l’a intitulé « Échos de ma ville ». Depuis plusieurs mois, il a travaillé avec les associations et structures locales comme Riposte, la Ruche numériques, le centre social… Le cinéaste a invité les jeunes et adultes à se filmer eux-mêmes. Combinées aux images d’archives qui seront réunies par les lycéens, cela va créer un documentaire d’environ 1h sur les Escanaux. « Le résultat final sera projeté à la médiathèque à l’automne« , conclut Jean-François Naud.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité