A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Crocos et Chamois se quittent bons amis

Bratveit a préservé sa cage inviolée. (Photo Anthony Maurin)
Bratveit a préservé sa cage inviolée. (Photo Anthony Maurin)

Au terme d’un nouveau match insipide sur le plan offensif (0-0), le Nîmes Olympique ramène le nul de Niort et atteint la barre symbolique des 40 points, souvent synonyme de maintien.

Le contexte. Alors que les GN91 ont investi le parcage du stade René-Gaillard en nombre (environ 200) pour célébrer leur 30e anniversaire qu’ils auraient volontiers fêté en Pesage Est et à l’étage supérieur, Chamois (12e, 40 points) et Crocos (13e, 39 points) se défient ce samedi soir avec un objectif commun : l’emporter et glaner les points manquants pour s’assurer un maintien en Ligue 2. Si les Deux-Sévriens ont l’ascendant psychologique en l’ayant emporté à l’aller aux Costières (1-2), la dynamique est aussi en leur faveur. Ces derniers n’ont pas connu la défaite lors de leurs trois dernières sorties, là où les Gardois ont essuyé trois revers.

Le match. Comme à Ajaccio il y a trois semaines, les Nîmois sont sevrés de ballon lors de ce premier quart d’heure durant lequel ils ne concèdent pas d’occasion pour autant, à l’exception d’un centre venu de la gauche que capte Bratveit sans difficulté (8e). Sur l’une de ses premières touches de balle, Benrahou décoche la première frappe du match – de son pied droit – à l’issue d’un enchaînement technique qu’il est l’un des rares crocos à pouvoir réaliser (15e). Sans danger pour l’ancien nîmois Matthieu Michel. La plus belle occasion de la première demi-heure est niortaise. Malgré la belle intervention d’Mbow qui stoppe Doukansy en taclant, Zemzemi récupère le cuir et parvient à servir Boutobba dont la frappe est déviée en corner par Zazdoute, lequel a sans doute effectué un retour salvateur (26e).

En alignant seulement trois joueurs à vocation offensive parce que les options ne sont pas légion, Nicolas Usaï devait s’attendre à ce que ses hommes ne soient pas plus emballants que d’ordinaire. C’est plutôt logique qu’ils soient acculés dans leur moitié de terrain. Servi plein axe près de la ligne des six mètres, l’imposant Sissoko profite d’un marquage laxiste du stoppeur japonais pour se retourner et frapper en pivot. Si Pekko se déploie vite et bien, il est tout heureux de voir la tentative niortaise mourir sur son poteau gauche et filer en sortie de but (37e). Le spectacle est en tribune, les Gladiators enchainant les tifos alors qu’on s’ennuie ferme à René-Gaillard lorsque M. Bollengier renvoie les 22 acteurs aux vestiaires au terme d’un premier acte plutôt favorable aux Niortais.

Matthieu Michel sauvé par sa transversale

Le NO est le premier à se mettre en évidence après la reprise. Paquiez est récompensé de son pressing haut et récupère dans les pieds de Yongwa avant de centrer à ras-de-terre à destination de Fomba qui doit mieux faire. Seul au point de pénalty, l’ancien auxerrois écrase trop sa frappe qui n’inquiète absolument pas le gardien des locaux (50e). Sur un corner niortais, Mbow surprend Bratveit en déviant le ballon de la poitrine et n’est pas loin d’ouvrir le score contre-son-camp (54e). Sissoko chahute Ueda, remporte son duel face au Japonais, et envoie un centre puissant que ne parvient pas à redresser Zemzemi (58e).

La barre transversale sauve Matthieu Michel lorsqu’après avoir réussi un grand pont dans la surface de réparation niortaise, Fomba réalise un centre-tir que dévie Kilama vers son propre but (69e). Le virevoltant entrant Merdji a pris le meilleur sur Cubas à l’aide d’un petit pont, puis sur Fomba, et frappe puissamment. Une tentative qui achève sa course un petit mètre au dessus de la barre de Bratveit (83e). Malgré le changement de système de jeu en fin de match et le passage à deux attaquants, il ne se passe plus grand chose jusqu’au coup de sifflet final. Sur un score nul et vierge, Chamois et Crocos partagent les points au terme d’un match sans saveur qui ne restera pas dans les mémoires. S’ils ont atteint la barre symbolique des 40 points, les Nîmois, qui en comptent sept d’avance sur le 18e, seraient bien inspirés de gagner un dernier match pour sceller définitivement leur maintien et clore une deuxième partie de saison insipide.

Corentin Migoule

32e journée de Ligue 2. Stade René-Gaillard. Arbitre : M. Bollengier. Niort 0–0 Nîmes Olympique (mi-temps : 0-0). Avertissement pour Niort : Mendes (90e). Avertissements pour Nîmes : Cubas (45e), Fomba (49e).

Niort : Michel – Moutachy, Conte, Kilama, Yongwa – Doukansy (Cassubie, 63e), Boutobba, Louiserre (cap.), Zemzemi (Merdji, 72e), Vallier (Mendes, 81e) – Sissoko. Entraîneur : Sébastien Desabre.

Nîmes Olympique : Bratveit – Paquiez (cap.), Guessoum (Martinez, 87e), Ueda, Mbow, Sazdoute – Cubas, Fomba, Benrahou (Omarsson, 80e), Eliasson (Ponceau, 80e) – Koné. Entraîneur : Nicolas Usaï.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité