A la uneActualitésGardPolitique

LÉGISLATIVES Les six candidats Reconquête ! désignés « pour mener le combat des contre-pouvoirs »

Le président d'honneur et le référent départemental du parti Reconquête !, Gilbert Collard et Marc Taulelle, ont présenté les six candidats aux Législatives sur le Gard. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Reconquête ! a désigné ses six candidat(e)s aux élections législatives 2022 dans le Gard. Ils ont été présentés ce lundi 2 mai à Nîmes par Gilbert Collard, président d’honneur du mouvement initié par Éric Zemmour et son président départemental, Marc Taulelle.

Les six candidats gardois Reconquête ! se préparent à entrer en campagne pour les Législatives 2022. Un scrutin lors duquel « tout peut arriver« , selon Gilbert Collard, le président d’honneur du mouvement. « Très franchement, il existe un tel désordre dans ce pays, une telle volatilité de l’électorat, un tel abstentionnisme, une telle susceptibilité de l’électorat, que tout peut se produire. Je pense qu’on est dans une totale improbabilité électorale. »

Ce dont est certain l’ex-député sur la 2e circonscription du Gard, c’est de ne pas y retourner préférant conserver sa place au parlement européen. Il sera toutefois le suppléant de Christophe Lefèvre, élu d’opposition au conseil municipal de Saint-Gilles, âgé de 51 ans, désigné pour affronter Nicolas Meizonnet, candidat à sa succession et membre du Rassemblement national (RN). Rappelons que le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête lors du second tour de la Présidentielle avec 52 % des voix contre 48 % pour Emmanuel Macron.

« Le RN a un sentiment de surpuissance par rapport à nous »

Mais pour Gilbert Collard, les cartes sont rebattues, « je pense que nous allons retrouver nos électeurs lors des Législatives. » Quant au jeu d’alliance, il n’en sera toujours pas question : « On a tendu la main au RN, on nous l’a coupée, c’est dommage. Il n’y aura pas de rapprochement sur aucune des circonscriptions. Le RN a un sentiment de surpuissance par rapport à nous, ce qui est une erreur stratégique car il ne tient pas compte du vote utile, il va revenir vers nous« , insiste-t-il.

Comme le président d’honneur du mouvement, Marc Taulelle s’attend toutefois à une bataille difficile : « Mais notre espoir est extrêmement simple. Nous avons 1 800 adhérents et 5 000 sympathisants. Si notre noyau dure se mobilise compte tenu de l’abstention qui risque d’être importante, on risque d’être tout à fait significatif dans le paysage politique« , indique le président départemental de Reconquête !.

Le président d’honneur et le référent départemental du parti Reconquête !, Gilbert Collard et Marc Taulelle, ont présenté les six candidats aux Législatives sur le Gard. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Lors de cette conférence de presse, Reconquête ! a dévoilé un de ses angles d’attaque pour cette campagne : « Nous allons mener un combat sur un thème central, celui de l’existence du contre-pouvoir […] Face à une démocratie paralysée, on veut réintroduire du débat, en admettant de pouvoir avoir tort aussi. Mais on ne peut avoir tort qu’au bout d’un cheminement dialectique« , reprend Gilbert Collard. Ce dernier a confirmé les visites d’Éric Zemmour et de Marion Maréchal dans le Gard, se gardant bien d’en révéler les détails et ce de manière tout à fait assumée. Cinq réunions sont déjà programmées : le mercredi 4 mai à 18h30 à la salle Capitale à Poulx, le 11 mai à Saint-Siffret, le 17 mai à Marguerittes ainsi que le 20 mai à 18h30 à la Grande Bourse à Nîmes et le 1er juin au Grand Hôtel à Nîmes.

Les candidats Reconquête ! par circonscription

Samuel Lafont, le vice-président départemental de Reconquête !, a été choisi pour la première circonscription. Déjà cité plus haut, Christophe Lefèvre, 51 ans et conseiller en gestion de patrimoine, est candidat sur la deuxième circonscription. Jean-Marie Moulin, 54 ans, maire de Saint-Bonnet-du-Gard, vice-président à la communauté de communes du Pont du Gard a été désigné sur la troisième circonscription. Aurélie Wagner, 44 ans, conseillère municipale à Alès, sera sur la quatrième. L’Alésienne, Frédérique Bozec, 59 ans, fera ses premiers pas en politique sur la cinquième circonscription. Reste la sixième circonscription qui a été confiée à l’avocat Stéphane Guillemin, 45 ans, conseiller municipal à Marguerittes.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité