A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Une défaite face à Bastia pour finir une terne saison

Eliasson (Photo Anthony Maurin).
Les Crocos de Patrick Burner s’inclinent ce soir face à Bastia pour leur dernier match de la saison (Anthony Maurin)

Bien finir : c’était le seul enjeu ce soir du dernier match de la saison de Ligue 2 du Nîmes Olympique face à Bastia. C’est raté : partis en vacances 45 minutes trop tôt, les Crocos s’inclinent face aux Corses (0-2) et finissent 9e de Ligue 2.

Ce sont les Corses qui entament le mieux cette dernière partie avant les vacances. Les joueurs entraînés par l’ancien Croco Régis Brouard se procurent la première situation dans la surface du NO bien éteinte par Briançon. Les rouges commencent par courir après le ballon avant, petit à petit, d’équilibrer les débats. 

Fomba, en vue au milieu, percute et décale Benrahou, dont la frappe contrée offre au NO son premier corner à la 9e. Sur le corner, Briançon tente un joli ciseau cadré mais trop peu puissant pour tromper le portier insulaire. Eliasson percute à gauche, Benrahou se montre précis sur coup-franc, avec une balle déposée sur la tête de Mbow qui passe de peu à côté (18e). 

Cette fois, ce sont les Corses qui courent après la balle, et le Nîmes Olympique se heurte à un mur bleu. Tout juste Briançon se fait une frayeur en perdant un ballon très dangereux débouchant sur un but heureusement hors-jeu des Corses (26e). Pas de quoi ternir le bon premier acte du capitaine nîmois, dont on constate en le revoyant sur les terrains combien il a manqué à cette équipe. 

Les Crocos poussent, et cherchent à convertir leur domination et leur temps fort. Las, ils se procurent plus de situations que d’occasions franches, à l’image d’Eliasson (30e). Il faudra un coup du sort pour voir les Nîmois manquer de peu l’ouverture du score : suite à un corner, Ponceau tente un long centre-tir qui lobe tout le monde et s’écrase sur le poteau de Vincensini (37e). 

Bastia tente une timide réaction en passant par-dessus la défense gardoise, mais Dias veille (38e). Le dernier frisson sera deux minutes plus tard, lorsqu’après une touche rapidement jouée, les Corses se retrouvent dans la surface. Heureusement, Briançon veille. La mi-temps est sifflée sur ce score de 0-0, avec des Nîmois devant aux points mais qui devront régler la mire en seconde période.

Mauvaise seconde période

Seulement voilà : cette saison, les Crocos ont trop souvent joué une mi-temps sur deux. Et ce soir encore pour la dernière de la saison : Bastia ouvre le score sur corner dès le retour des vestiaires, Le Cardinal, pourtant pas le plus petit Corse, est laissé seul par une défense nîmoise passive et vient placer une tête surpuissante sous la barre de Dias, impuissant (0-1, 48e). 

La réaction nîmoise est timide. Benrahou tire un coup-franc dégagé par le gardien, Ponceau reprend à côté (53e). Régis Brouard fait ses premiers changements, avec notamment l’entrée de Magri. L’attaquant se signale dès la 62e avec un bon raid après un contre bastiais, suivi d’une frappe détournée par Dias. Et trois minutes plus tard, il se montrera décisif. 

Lancé sur la gauche, l’attaquant arrive dans la surface de Dias, qui fait un pas d’hésitation sur sa sortie. Hésitation fatale : le centre de Magri effleure le gardien et atterrit dans les pieds de Santelli, qui marque son 10e but de la saison (0-2, 65e). Les Crocos accusent le coup. Nicolas Usaï fait des changements, mais seul Ómarsson se signale en essayant de percuter, mais il est trop seul pour permettre à des Crocos apathiques de se créer la moindre occasion franche. 

Le chronomètre s’écoule tranquillement, et la saison s’achève avec une nouvelle défaite, la 17e d’une saison très moyenne achevée à la 9e place. Place désormais à la saison prochaine, avec une équipe très probablement largement remaniée. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

 

38e journée de Ligue 2. Stade des Costières. Spectateurs : 2 194. Nîmes Olympique – SC Bastia : 0-2. (mi-temps : 0-0). Arbitre : M. Lepaysant. But pour Nîmes :. Buts pour Bastia : Le Cardinal (48e), Santelli (65e). Avertissement à Nîmes : Eliasson (82e). Avertissement à Bastia : Zolotov (52e). 

Nîmes : Dias — Guessoum (Ómarsson, 67e), Briançon (Cap.) (Martinez, 67e), Mbow — Burner (Paquiez, 74e), Fomba (Sarr, 67e), Ponceau, Sadzoute — Eliasson, Benrahou (Delpech, 74e), Koné. Remplaçants non utilisés : Nazih (g.), Ueda. Entraîneur : Nicolas Usaï.

Bastia : Vincensini — Sainati, Bocognano, Le Cardinal — Kaïboue (Vincent, 75e), Zolotov (Robic, 59e), Salles-Lamonge, Ben Saada (Cap.) (Talal, 59e), Schur — Santelli, Saadi (Magri, 59e). Remplaçants non utilisés : Boucher (g.), Roncaglia, Angelini. Entraîneur : Régis Brouard. 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité