A la uneActualitésBeaucaireCultureGardPatrimoine

EN IMAGES Les confréries du Languedoc-Roussillon réunies à Jonquières-Saint-Vincent

Lors de la bénédiction des bannières des confréries du Languedoc et du Roussillon par Monseigneur Bernard Fougères. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

L’Académie des confréries du Languedoc et du Roussillon a renoué avec la tradition après deux années de frustration. Le rassemblement annuel, un des temps forts organisés par l’association, a eu lieu ce samedi 21 mai à Jonquières-Saint-Vincent.

Les membres de la confrérie des chevaliers de l’olivier du Languedoc-Roussillon. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

« Pour les confréries, le plus important, c’est de se retrouver. Sinon, c’est la pire des punitions« , a lancé le doyen de l’Académie des confréries du Languedoc et du Roussillon, Jean-Claude Estirach, Grand Maître de la Commende Majeure de Roussillon. Une punition qui aura duré deux ans, à cause de la crise sanitaire. Mais ce samedi 21 mai, les confrères venus des cinq départements de l’ex-Languedoc-Roussillon, ont renoué avec la tradition, à Jonquières-Saint-Vincent. Organisé par les Consuls de Beaucaire et Terre d’Argence, le rassemblement annuel a réuni près de 150 personnes parmi lesquelles des élus du territoire, mais aussi les membres de la confrérie du Stofé de Wavre en Belgique.

Le sénateur Laurent Burgoa, Juan Martinez, président de la CCBTA, Julien Sanchez, maire de Beaucaire et quelques-uns de ses adjoints, les conseillers départementaux, Élisabeth Mondet et Jean-Pierre Fuster, Lionel Depetri, suppléant de la députée Françoise Dumas, rejoint plus tard par cette dernière, ont participé au rassemblement de l’Académie des confréries du Languedoc et du Roussillon. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

« Le rôle des confréries est très simple : faire connaître et reconnaître les traditions et développer la culture qu’elle soit gastronomique, viticole etc. En Languedoc-Roussillon, nous sommes 68 confréries et nous appartenons au Conseil européen des confréries oeno-gastronomiques« , a précisé Jean-Claude Estirach. Dans ce cadre, l’Académie, 30 ans cette année, participera au congrès européen qui se déroulera à Dijon au mois d’octobre. « C’est une émulation de nos valeurs et surtout une représentativité de notre terroir. »

Lors de la bénédiction des bannières des confréries du Languedoc et du Roussillon par Monseigneur Bernard Fougères. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Après le défilé des confréries dans les rues de Jonquières-Saint-Vincent, de la salle des arènes à l’église Saint-Michel, Monseigneur Bernard Fougères a procédé à la bénédiction des bannières. Un hommage a été rendu à tous les confrères disparus ces deux dernières années. Puis le cortège, toujours escorté par le groupe musical Li Cigalou jounquieren s’est dirigé vers la fresque représentant Frédéric Mistral et Alphonse Daudet, où la Coupo santo a été entonnée avec ferveur. La marche s’est poursuivie jusqu’aux moulins de Jonquières pour les traditionnels discours des officiels. Un chapitre exceptionnel a ensuite été ouvert avec la remise des cordons de l’Académie à onze nouveaux grands maîtres, avant la conclusion de cette matinée autour d’un bon repas.

En images

Les membres de la Grande confrérie du cassoulet de Castelnaudary. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Les membres de la confrérie de l’escargot du Roussillon. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
À la sortie de l’église Saint-Michel à Jonquières-Saint-Vincent. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
La confrérie Sainte Marie-Madeleine de Beaucaire a trouvé sa relève. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Le groupe musical Li Cigalou de jounquieren a escorté les confrères dans les rues de Jonquières-Saint-Vincent. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Laurent Méger, le grand maître des Consuls de Beaucaire et Terre d’Argence. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
La Coupo santo a été entonnée devant les fresques représentant Frédéric Mistral et Alphonse Daudet. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Les confréries se sont ensuite retrouvées devant les moulins de Jonquières-Saint-Vincent. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité