A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Une victoire et un grand pas vers l’Europe

Michaël Guigou a joué son dernier match au Parnasse (photo USAM)
Nyateu et les Nîmois s’imposent face à Cesson-Rennes (photo USAM)

Face à des bretons accrocheurs, les Nîmois ont fait la différence en seconde période et s’imposent  32-28. Sixième avec deux points d’avance sur Toulouse, l’USAM voit l’Europe se rapprocher.

L’avant-match est marqué par l’hommage rendu à Michaël Guigou (40 ans) pour sa dernière rencontre au Parnasse. L’ailier de l’USAM prendra sa retraite à l’issue de la saison ce qui lui vaut une belle ovation du public pour saluer l’ensemble de sa brillante carrière. L’émotion passée, les joueurs se recentrent sur l’enjeu du match face à Cesson-Rennes. Avec les défaites de Toulouse et Saint-Raphaël à domicile (respectivement battus par Aix-en-Provence et le PSG), Nîmes a l’occasion de repousser ses deux rivaux pour une qualification européenne à deux et trois points. Intéressant.

Bien que calés dans la ventre mou du championnat (9e, 32 pts) les Bretons ont prouvé cette saison qu’il ne fallait pas les sous-estimer puisqu’ils sont arrivés à battre Nantes, Montpellier et Aix-en-Provence. Accrocheurs, les visiteurs sont fidèles à leur réputation. Nîmes ne parvient pas à se défaire de Cesson-Rennes et, à la pause, la Green Team ne mène que de deux unités (16-14). C’est bien insuffisant pour se reposer sur ses lauriers. Il faut dire que dans les trente premières minutes, les Gardois ne comptent que 53 % de réussite aux tirs (16/30).

Mathieu Salou et l’USAM s’imposent face à Cesson-Rennes (photo USAM)

C’est une nouvelle fois Mohammad Sanad qui est le meilleur buteur nîmois de la première période avec quatre buts (sur six tentatives). Quant à Michaël Guigou, celui vers qui tous les regards se dirigent, il rentre aux vestiaires avec deux buts (sur quatre tentatives). Mais la résistance rennaise a ses limites et elle cède quand Nîmes accélère. Les Verts prennent rapidement leurs distances dans le second acte (27-20, 40e).

Le match n’est pas plié mais presque, et les joueurs de Yann Balmossière n’ont plus qu’à gérer leur avance. Sans se faire peur, Nîmes décroche sa quinzième victoire (en 29 matchs) de la saison et les rivaux toulousains sont désormais à deux points derrière. L’USAM n’a plus qu’à s’imposer mercredi à Limoges lors de la dernière journée de Liqui Moly starligue pour terminer sixième et se qualifier pour l’Europe.

Norman Jardin

29e journée de Liqui Moly starligue.  USAM – CESSON-RENNES 32-28. Le Parnasse. Mi-temps : 16-14.

 Nîmes : Paul (1/6 aux arrêts), Desbonnet (12/30 aux arrêts) ; Gallego (1/1), Rebichon, Nyateu (4/6), Jakobsen (3/5), Gibernon (2/3), Guigou (2/5), Salou (1/5), Acquevillo (6/9), Yasuhira (1/2), Joblon, Minel (2/3), Bonnefond (1/1) et Sanad (8/12).

 Cesson-Rennes : Baznik, Espinha ; Delecroix (2/5), Lorvellec (3/5), Hochet (0/3), R. Briffe, Molinie (8/12), Luciani (1/2), Despreaux (1/5), Tuzolana (2/3), Mengon (2/5), Seri, Appolinaire (3/3), M. Briffe (2/4) et Lemonier (4/6).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité