A la unePatrimoine

FAIT DU JOUR En août dans les arènes, les Dieux raconteront l’histoire de Nîmes

(Photo : Coralie Mollaret)
L’historien Éric Teyssier et le président d’Edeis, Jean-Luc Schnoebelen (Photo : Coralie Mollaret)

« Nîmes, cité des Dieux. »  À partir du 8 août, la société Edeis propose un spectacle nocturne retraçant l’origine de Nîmes. Une ville certes romaine, mais qui a vu de nombreux peuples et Dieux façonner son histoire. Envoûtant !

C’est une date à inscrire dans votre agenda. Les 8,9,11,12,13 et 15 aout, le société Edeis propose une spectacle nocturne dans les arènes nîmoises. Baptisé « Nîmes, cité des Dieux », ces six représentations (d’environ 1h30) replacent les Nuits de Nemaus, proposées par l’ancien gestionnaire des monuments romains, Culturespaces. « On va conter une histoire qui remonte à l’arrivée des Grecs jusqu’à Nîmes la romaine avec des cascadeurs et des effets spéciaux », vante Éric Tessier, professeur d’histoire à Nîmes et surtout auteur et metteur en scène du spectacle. 

Non, Nîmes n’est pas que Romaine !

Le scénario mêle histoire et mythologie, une source d’inspiration inépuisable pour Éric Tessier : « Ce sera dans une esprit de L’Iliade et l’Odyssée à une époque où les Dieux pouvaient parler entre eux. » La représentation remonte jusqu’aux Grecs et laisse place aux autres peuples qui ont laissé leur empreinte sur la Gaule du Sud : Celtes, Germains, Égyptiens et, bien sûr, Romains. Au fil des années, ces différents civilisations qui ont leurs Dieux propres dialoguent, s’allient, s’opposent avec les hommes. 

Dans les arènes, Dionysos, Namas, Wotan ou encore Jupiter reviendront peupler les nuits de Nîmes.  « Il est vrai que le séjour des Dieux, c’est dans les cieux. Nous avons visité ce côté-là… », glisse Éric Tessier sans dévoiler les secrets de la production. Ce spectacle ludique permet d’en apprendre un plus sur l’histoire de Nîmes « de façon onirique et féérique ». Une historique qui cimente la commune, à l’heure où de nouveaux habitants s’y installent chaque année. 

Pour réaliser ces représentations, plus de 200 figurants, comédiens, acrobates sont mobilisés. « Ce sont des personnes de tous âges (*), des enfants, des femmes et des hommes qui ont envie de s’investir. Ils donnent de leur temps libre pour venir », commente la société Edeis. Adjointe déléguée à l’Inscription de Nîmes à l’Unesco, Mary Bourgade, l’assure : « Les familles vont passer un très bon moment. Je suis très attachée au partage et à la transmission surtout dans ce monument exceptionnel que sont les arènes de Nîmes. » 

Côté tarifs ? 

Côté tarif, le prix de départ est de 5€ par enfant (4 à 12 ans) en catégorie 3 et 15 euros par adulte. Concernant les catégorie 2, comptez 25€ en plein tarif et 18€ en tarif réduit. Pour la catégorie 1, 38€ en plein tarif et 25€ en réduit. À noter que les billets sont en vente sur le site : www.arenes-nimes.com, sur ww.adamconcerts.com et dans les billetteries spectacles (Fnac, Carrefour, Culture…). Pour rappel, la capacité des arènes de Nîmes est d’environ 13 000 places. 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

* Parmi les bénévoles, figure l’un des journalistes d’ObjectifGard, Anthony Maurin qui, passionné d’histoire et de patrimoine, donnera encore une fois de sa personne ! 

 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité