A la uneActualitésNîmes

NÎMES Plus d’un million de personnes à la feria : la Ville enthousiaste pour la saison estivale

La bodega des Costières à la feria de Pentecôte (Photo Yannick Pons)
Le maire Jean-Paul Fournier, Xavier Douais, élu au Tourisme et Xavier Labaune, directeur de Nîmes Tourisme (Photo Corentin Corger)

Ce vendredi matin, la ville de Nîmes a organisé une conférence de presse pour présenter la saison touristique estivale. La forte affluence enregistrée durant la feria de Pentecôte (1 130 000 personnes) a lancé les festivités.

Sur le plan économique, le tourisme est une ressource indispensable à Nîmes. Alors le rôle de l’office de tourisme est prépondérant : « On est devenu une véritable agence d’attractivité. On fait au quotidien du marketing territorial », assure Xavier Douais, adjoint à la Ville en charge du Tourisme. Pour attirer les touristes, cela passe par la programmation mais aussi les aménagements. Après le Musée de la romanité sorti de terre en 2018, l’autre investissement majeur concerne le Palais des congrès prévu pour 2025. Un outil qui devrait permettre de développer le tourisme d’affaire qui tient particulièrement à cœur de l’élu nîmois.

Une montée en gamme pour la Ville qui espère à terme attirer davantage des clients fortunés avec la transformation du siège de la chambre de commerce et d’industrie en hôtel de luxe et notamment la deuxième étoile au guide Michelin obtenue par le restaurant Duende de l’Imperator. L’augmentation des retombées touristiques est aussi liée à l’éventuelle classement de la Maison carrée au patrimoine mondial de l’Unesco. D’ici là, les acteurs locaux continuent de vendre la destination dans les différents salons et multiplient les collaborations avec la presse spécialisée voyage. Cela représente au total plus de 53 actions prévues sur le plan marketing.

En parallèle de la promotion, il y a les événements organisés. La vidéo du concert du DJ Boris Brejcha dans les arènes a dépassé les quatre millions de vues sur Youtube. Selon la municipalité, les Jeux romains 2022 avec le spectacle « Hadrien, la guerre des Pictes », ont rassemblé 104 000 personnes. Avant les six spectacles de « Nîmes, cité des dieux », du 8 au 15 août, l’amphithéâtre romain accueillera les 21 concerts du Festival de Nîmes du 17 juin au 24 juillet. Un mois qui verra aussi se dérouler la seconde édition de la grande exposition Nîmes s’illustre (1er au 24 juillet).

« On est plutôt pas mal »

L’événement majeur c’est évidemment la feria de Pentecôte qui a eu lieu le week-end dernier avec une fréquentation enregistrée proche de celle de 2019. Près de 1 130 000 personnes ont participé à ces festivités du mercredi au lundi soir. Des chiffres recensées grâce au système Flux vision qui fonctionne avec le bornage des cartes « Sim ». Ce qui permet aussi de connaître la provenance des visiteurs. Environ 83% d’entre eux sont Français et 17% étrangers. Le podium dans l’ordre : Espagne, Allemagne et Suisse. Le public américain arrive en quatrième position. Démarrée un jour plus tôt, la Feria a permis aux hôtels d’enregistrer un taux d’occupation supérieur à 90% dans la nuit de mercredi à jeudi.

Pour cet été, les élus espèrent retrouver la fréquentation d’avant covid. « L’organisation mondiale du tourisme prévoit un retour à la normale qu’à partir de 2024. Mais quand on compare la fréquentation avec des événements de 2019, on est plutôt pas mal », s’enthousiaste Xavier Douais. La tendance annonce un retour en force des réservations sur les plateformes numériques comme Airbnb. Le défi sera de parvenir à faire venir la clientèle étrangère après une forte baisse enregistrée ces deux dernières années avec la pandémie : 10% seulement en 2020 et 20% en 2021. En 2019, 40% des touristes venus à Nîmes n’étaient pas Français.

Les visiteurs retrouveront un nouveau guide touristique sous un format magazine tiré à 15 000 exemplaires. Lancé en 2019, le City pass est renouvelé. Avec un seul support, il permet de visiter tous les monuments romains et musées nîmois ainsi que le Pont du Gard et l’abbatiale de Saint-Gilles. Un pass désormais disponible de façon dématérialisée grâce à une application en ligne. Les visites guidées sont également proposées avec la possibilité de réserver un guide rien que pour soi. Le petit train passe à l’électrique et la Maison carrée rouvre le 1er juillet.

Le seul petit bémol c’est le « succès relatif » pour reprendre la formule de Xavier Douais sur la mise en place des corridas commentées qui n’ont pas trouvé leur public. Seulement une dizaine de personnes a répondu présent à chaque corrida.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité