A la uneActualitésAlès-CévennesCultureEconomie

ALÈS Capitale française de la culture : la sélection repoussée à la première quinzaine de juillet

(Photo François Desmeures / Objectif Gard)
Le 13 mai dernier, le président de l’Agglo, Christophe Rivenq, faisait parvenir le dossier alésien au ministère de la culture (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Alès Agglomération fait partie des six collectivités candidates au label « Capitale française de la culture » 2024. Alors qu’une première présélection devait être annoncée fin juin, celle-ci est repoussée aux premiers jours de juillet. 

Il faudra être patient. Alors que Christophe Rivenq faisait partir, devant public, le dossier de candidature de l’agglomération au label « Capitale française de la culture » 2024, le 13 mai, il avait promis une première réponse fin juin, après le filtre de la présélection.

Il n’en sera rien mais l’exécutif intercommunal n’y est pas pour grand chose. Au ministère de la Culture, on fait savoir que le comité de sélection a pris du retard, notamment dans la composition et la réunion du jury chargé d’effectuer la sélection et que le ministère devait mettre en place. La réponse interviendra donc « en juillet, avant le week-end du 14 ». Sachant que le 1er juillet est un vendredi, on peut raisonnablement penser que la réponse tombera dans les dix jours entre le lundi 4 et le 14 juillet.

Et cette présélection peut réserver bien des surprises. En effet, le comité de sélection est libre et peut choisir « entre zéro et dix projets ». Six concurrents ont déposé leur dossier (*), contre neuf pour le label attribué pour l’année 2022 et finalement décerné à Villeurbanne (Rhône). Il n’est donc pas impossible que les six soient présélectionnés, afin que le jury dispose d’assez de dossiers pour statuer. Ensuite, les candidats retenus seront reçus par le jury courant novembre, avant l’annonce du lauréat, en décembre.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

* Alès Agglomération, mais aussi Beauvais (Oise) et la communauté d’agglo du Beauvaisis, Bourg-en-Bresse (Ain) et Grand Bourg agglomération, la Ville d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le Pays de Montbéliard agglomération (Doubs) et la communauté d’agglo Territoires vendômois (Loir-et-Cher) sont candidats.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité