A la uneActualitésCultureNîmesVidéo

FAIT DU JOUR Fibre, orage et mariage… Julien Doré signe un concert d’anthologie

Julien Doré, cheveux aux vents, a fait le show ! (Photo Corentin Corger)
Clara Luciani a lancé les hostilités (Photo Corentin Corger)

Pour ce concert qui affichait complet depuis longtemps, le public n’a pas été déçu. Après la prestation pleine d’amour de Clara Luciani, Julien Doré a réalisé un show exceptionnel dans ses arènes. Entre une panne de fibre, une averse orageuse et une demande en mariage, son concert restera dans les annales du Festival de Nîmes. 

Venue en octobre dernier à Paloma, Clara Luciani était de retour à Nîmes cette fois-ci devant 12 500 personnes. Si elle avait déjà chanté dans les arènes pour la Chanson de l’année, c’était la première fois lors d’un véritable concert. « J’ai toujours rêvé de chanter dans les arènes, est-ce que vous êtes prêt à célébrer la vie ? », lance au public la native de Martigues avant d’interpréter son tube Nue. De quoi faire monter en température l’assistance !

De ce premier album Sainte-Victoire, réédité à deux reprises, l’artiste âgée de 29 ans a chanté entre autre Ma soeur et son morceau phare La Grenade qui l’a révélé au grand public en 2018. Comme à Paloma, Julien Doré a fait son apparition pour signer un duo sur Sad & Slow. Une des onze pistes du deuxième album de Clara Luciani, Coeur, sorti en juin 2021. Sans oublier ses deux derniers tubes Le reste et Respire encore pour enflammer encore un peu plus l’amphithéâtre romain.

Coco Caline sous la pluie

Après une bonne heure de concert et une petite heure d’entracte, le public acclamait enfin le héros de la soirée. Alésien de naissance, Julien Doré est resté cinq ans à l’école des Beaux-Arts de Nîmes où il se produisait dans les bars avec groupe Dig Up Elvis. C’était en 2002 et 20 ans plus tard, le Cévenol vient émerveiller la foule à domicile. Accompagné par Clara Luciani jusqu’à l’escalier, il démarre sur scène avec Le Lac. Comme celle-là, plusieurs chansons sont retransmises en direct sur grand écran donnant l’opportunité au Gardois de jouer avec la caméra comme il sait si bien le faire.

Les mains dans les poches, sans pression devant son public (Photo Corentin Corger)

Dans son costume rose, il enchaîne avec La fièvre dont le clip a été tourné dans le Gard au château de Tornac. Il s’agit du tube de son dernier album Aimée, sorti en septembre 2020 et dont la tournée porte le nom. Julien reprend l’essentiel de son répertoire même Kiss me forever, issu de son deuxième opus qui n’est pas le plus reconnu. Alors que le concert bat son plein, le son s’arrête net durant Chou Wasabi juste après Coco Caline. Mais le chanteur n’est pas au bout de ses peines. Au même moment, les éléments se déchaînent ! Redoutée vu le temps orageux, la pluie s’abat sur les arènes. Une averse intense mais qui dure heureusement que quelques minutes.

« Là on vient de me dire : on a cassé la fibre ! »

Il est 22h45, un technicien vient donner des nouvelles à l’artiste qui improvise tout en faisant marrer la foule, « je fais le parallèle avec ma vie dans les Cévennes. Ça fait des années que j’attends la fibre, là-haut je suis en 3G. Là on vient de me dire : on a cassé la fibre ! ». L’occasion pour lui de se transformer en comédien le temps d’un instant avant que finalement tout soit réparé et que la fête puisse redémarrer. Et après la pluie vient le vent ! Des quelques parapluies brandis auparavant, les fans sortent désormais les vestes.

Le public les mains en l’air pour Julien Doré ! (Photo Corentin Corger)

Après Les limites, son tout premier tube en 2008, Waf, titre en hommage à ses chiens Jean-Marc et Simone ainsi que Porto-Vecchio, le Cévenol donne des frissons en reprenant Moi Lolita. C’est cette reprise d’Alizée qui l’a propulsé sur le devant de la scène lors de sa participation au télé-crochet La Nouvelle Star en 2007. 15 ans plus tard, Julien Doré ne pensait pas vivre une telle carrière à l’aube de fêter ses 40 ans dans une semaine. On assiste alors à un moment davantage dans l’émotion qui se poursuit avec des reprises des Sunlights des Tropiques de Gilbert Montagné et d’Aline de Christophe, le tout au piano.

Demande en mariage en plein concert

Lors de son dernier concert aux arènes en 2017, Julien Doré était accompagné de Christophe et a donc souhaité rendre hommage au chanteur disparu en avril 2020. Mais juste avant, quelque chose de fabuleux s’est produit. Contacté sur les réseaux, le chanteur a donné l’opportunité en plein concert, depuis les gradins, à Philippe de demander Marjorie en mariage qui a accepté, accompagné des applaudissements du public. Il n’en fallait pas plus pour vivre un concert d’anthologie.

On entamait ensuite la dernière ligne droite avec le retour de Clara Luciani pour chanter à deux L’île au lendemain. Julien Doré a terminé à minuit avec les chansons Nous et l’incontournable Paris-Seychelles, datant déjà de 2013, où la foule a fredonné de longues minutes la mélodie pour dire adieu à l’artiste qui conclut cette soirée inoubliable par : « N’oubliez pas ! Ne faites jamais confiance à la fibre. » 

Revivez la soirée en images :

Clara Luciani accompagnée de ses choristes (Photo Corentin Corger)
Fan de Clara Luciani jusque sur la joue (Photo Corentin Corger)
Avec Julien Doré, tout est dans la gestuelle (Photo Corentin Corger)
Devant son public, le Cévenol a donné de la voix (Photo Corentin Corger)





Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité