ActualitésEnvironnementGardNîmesSociété

NÎMES Le Mas Lombard retourne sur le grill

Le futur quartier Mas Lombard
Le conseil municipal (Photo Anthony Maurin).

C’est au tour de la fameuse ZAC du Mas Lombard de passer sur le grill pour le rapport annuel à la collectivité de la concession d’aménagement faite à Eiffage Aménagement/Eiffage Immobilier.

« Nous allons bientôt préférer le feuilleton de la ZAC du Mas Lombard à une bonne série Netflix. À la lecture du compte-rendu annuel à la collectivité locale transmis par le groupe Eiffage pour 2021 que vous avez présenté précédemment, nous avons eu confirmation de certaines informations et nous en avons découvert certaines », entame Marianne Bernède de l’opposition de Gauche. S’en suit une série de remarques.

Difficultés à obtenir des accords amiables avec des propriétaires qui ne sont pas d’accord pour céder leurs terres. Recours en justice en cours contre la validité du traité de concession (le jugement n’ayant pas encore été rendu à la fin 2021). Présence d’espèces protégées sur ces terres naturelles. Projet qui nuit à la biodiversité. Compensation agricole en raison de la destruction de terres agricoles qu’il entraîne…

Le projet initial du Mas Lombard

« Ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’Eiffage écrit noir sur blanc qu’il va être extrêmement difficile de trouver les hectares de terres pour cette compensation », poursuit l’élue de l’opposition qui ajoute qu’« il serait peut-être temps de reconnaître votre erreur et de mettre fin à ce projet qui, j’en prends le pari, ne verra jamais le jour, et c’est tant mieux. Pour finir, je voudrais vous citer un élu qui s’est exprimé dans la presse il y a quelques jours. Il s’agit d’un certain Julien Plantier (le premier adjoint de la ville de Nîmes, NDLR), que vous connaissez je crois. En inaugurant une nouvelle résidence rue Henri Revoil, il a déclaré : « Au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, nous avons la nécessité de reconstruire la ville sur la ville ». Je vous invite à vous rapprocher de lui pour approfondir ce concept très intéressant, qui est l’exact contraire de ce que vous voulez faire au Mas Lombard. »

Julien Plantier répond : « Il y a deux manières d’envisager l’avenir. Soit on se résigne dans la conservation en freinant toute initiative comme vous êtes en train de le faire en vivant dans le passé mais nous, nous sommes dans l’avenir. Soit nous essayons d’avoir une ville à taille humaine en accompagnant ces projets. Je sais que vous êtes contre et je le comprends mais il n’y a pas d’unanimité sur le mauvais sens de ce projet. Tout se fera de manière raisonnée. Ce futur quartier sera basé sur son histoire, sur les friches agricoles. »

Le futur quartier Mas Lombard

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité