ActualitésBagnols-UzèsPolitique

PONT-SAINT-ESPRIT Plus de cinq millions d’euros pour le projet de l’îlot Hôtel-Dieu

Jeudi soir, lors du conseil municipal de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Jeudi soir, lors du conseil municipal de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La dernière séance du conseil municipal de Pont-Saint-Esprit avant la trêve estivale s’est tenue jeudi soir à la salle des fêtes. Le projet de l’îlot Hôtel-Dieu était à l’ordre du jour, plus précisément l’autorisation de programme et crédits de paiement. 

De quoi en savoir plus sur l’ampleur financière du projet. Car si la mairie vend l’Hôtel-Dieu à la société Hcom pour 3,5 millions d’euros, la commune va y réaliser notamment un parking de 70 places pour 840 000 euros. Le montant de l’autorisation de programme voté jeudi soir est de 5,6 millions d’euros, ventilé sur cinq exercices, de 2022 à 2026 comme suit : 183 000 euros pour 2022, 2 millions pour 2023, 1,2 million pour 2024, 1,7 million pour 2025 et 430 000 euros pour 2026. 

De quoi réaliser « un parking, de la voirie, des logements et des espaces aménagés », explique la maire Claire Lapeyronie. L’opposition, par la voix de Béatrice Redon, estime qu’il s’agit « d’un montant très important, et comme nous n’avons pas le détail, nous voterons contre en attendant de l’avoir. » 

« Je comprends votre point de vue, c’est une somme importante, mais il s’agit de travaux à l’échelle de tout un quartier, avec des études, de la voirie, il ne faut pas faire n’importe quoi », répond la maire. Son adjoint aux Travaux, Vincent Rousselot, fait remarquer que la délibération ne fait figurer « que ce que l’on doit débourser, mais pas les recettes, à savoir la vente de l’Hôtel-Dieu et le foncier qu’on va mettre en vente. » 

L’adjoint évoque « un projet d’ensemble, avec la rue des Capucins, l’Hôtel-Dieu et la troisième tranche de la RD6086 », un projet pour lequel la commune attend aussi des subventions. La délibération sera votée avec 6 voix contre. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

La nouvelle : Laura Lasseron remplace Didier Bonneaud, reparti à Saint-Étienne-des-Sorts, dans l’opposition. Elle était en neuvième position sur la liste conduite par Catherine Chantry au second tour en 2020. Installée jeudi soir, la nouvelle élue était cependant absente pour cause de covid. 

Le bilan : le rapport d’activité du cinéma municipal, le Ciné 102, a été présenté. Délégué à l’Union régionale des fédérations des oeuvres laïques Rhône-Alpes (URFOL), le cinéma a encore souffert en 2021 de la crise sanitaire, avec une fermeture de 138 jours, puis des jauges, un couvre-feu et le pass sanitaire. Cependant, le cinéma spiripontain limite la casse, avec 1 530 entrées de plus qu’en 2020, année déjà marquée par la crise sanitaire, soit 23 % d’augmentation. En tout, 8 019 spectateurs se sont rendus au Ciné 102 l’an passé. Avant la pandémie, en 2019, ce chiffre était de 22 451 entrées. Cependant, même si la chute de fréquentation est importante, « nos résultats sont bons, au-dessus de la moyenne nationale », relève l’adjointe à la Culture, Christine Clerc. 

La date : le prochain conseil municipal se tiendra le 15 septembre. 

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité