ActualitésBagnols-UzèsCultureGardVidéo

EN IMAGES Tragédie, Lââm, Willy Denzey, Tribal king : retour au début des années 2000

Willy Denzey était également l'invité des Estivales du Gub. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Près de 2 000 personnes ont participé à la 3e édition des Estivales du Gub à Saint-Laurent-de-Carnols, ces vendredi 8 et samedi 9 juillet 2022. 

C’est ce qu’on appelle une belle montée en puissance. La 3e édition des Estivales du Gub qui s’est déroulée sur deux jours, les vendredi 8 et samedi 9 juillet, a rassemblé quelque 1 800 personnes. Il y a trois ans, Justin Vialle et ses parents, Anne et Franck – initialement éleveurs de canards gras, La ferme du Gubernat – invitaient un DJ à jouer sur la remorque d’un tracteur. 200 curieux s’étaient joints à cette fête. Cette année, c’est carrément une scène qui a été installée sur leur propriété située dans le village de Saint-Laurent-de-Carnols (moins de 500 habitants) à une dizaine de kilomètres de Bagnols-sur-Cèze.

Vendredi, la famille Vialle a proposé une soirée teintée rock en compagnie de Jean-Louis and Co considéré comme le meilleur Tribute français du groupe Téléphone. Queen a également été mis à l’honneur par le groupe Patchwork. Quant au duo Pulse Impact, il a enflammé les Estivales du Gub avec un set electro-rock. Le tout dans une ambiance conviviale et gourmande car côté restauration étaient proposés des sandwichs de foie gras de la Ferme du Gubernat, saucisses de canard etc.

Samedi soir devant la scène des Estivales du Gub. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Toujours dans cette même ambiance, l’événement a poursuivi son petit bonhomme de chemin dès le lendemain soir. L’équipe du Gub, composée d’une quinzaine de bénévoles, a organisé un voyage dans le passé jusqu’au début des années 2000. 1 200 personnes ont pris leur ticket, des quadra et trentenaires en majorité. Ah les souvenirs d’adolescence ! Au menu : Tribal King, Willy Denzy, Lââm et Tragédie. Allez, bien plus que des mots, nous vous proposons de revivre en images et en vidéos cette soirée. Mais sachez que d’ores et déjà, la famille Vialle travaille sur la 4e édition de ce festival et fait savoir son ambition de viser encore plus haut.

 Un samedi aux Estivales du Gub #3

Après DJ Harold, c’est la DJette Angie Coccs qui a pris le relais aux platines et réchauffé un peu plus l’ambiance avec des tubes des années 90-2000. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Tribal King sur la scène des Estivales du Gub. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Willy Denzey était également l’invité des Estivales du Gub. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Willy Denzey. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Entre autres chansons, Lââm a interprété « Je veux chanter pour ceux » et « Petite soeur ». (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Tragédie a remporté tous les suffrages à l’applaudimètre. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)
Tragédie. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

 Stéphanie Marin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité