A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 17.01.2022 - boris-de-la-cruz - 2 min  - vu 7946 fois

ALÈS L'homme tué à Montpellier devait être jugé aux assises du Gard dans un mois

Cet Alésien avait été condamné aux assises en 2016 pour des braquages. Il était défendu par Me Dupond-Moretti.
Alès (Photo d'archives : Élodie Boschet/Objectif Gard)

Un Alésien âgé d'une quarantaine d'années, défavorablement connu des autorités et déjà plusieurs fois condamnés, a été tué dimanche matin dans les rues de Montpellier, une mort probablement liée à un règlement de comptes.

Il a été jeté hors d'un fourgon dans la rue alors qu'il était grièvement blessé par balles. La scène est survenue au quartier "Près d'Arènes" à Montpellier. Le blessé a succombé à ses blessures quelques minutes plus tard. Une victime qui devait être jugée la semaine dernière au tribunal correctionnel d'Alès pour un délit datant de 2013 et concernant des violences sur une personne dépositaire de l'autorité publique. L'affaire a été renvoyée.

Déjà condamné aux assises 

Il devait également comparaître à partir du 14 février prochain devant la cour d'assises du Gard pour un braquage en 2009 près d'Alès d'un fourgon transportant des cigarettes, des faits qui datent de 2009. Il était renvoyé pour "participation à une association de malfaiteurs". Cet homme, en libération conditionnelle depuis décembre 2021, était sorti de détention sous bracelet électronique en juin dernier. Originaire d'Alès où réside sa famille, il louait un logement dans l'Hérault depuis sa sortie de prison. Son casier judiciaire comporte plusieurs condamnation notamment une aux assises en 2016 concernant des braquages qui se sont déroulés dans la région d'Alès. Ses complices ont été sanctionnés en 2013, mais lui était en cavale en Espagne et a été jugé en 2016. Il était à l'époque défendu par maître Éric Dupond-Moretti, l'actuel ministre de la Justice. Il avait écopé de 15 ans de réclusion.

Un autre homme grièvement blessé

Un autre homme, âgé d'une trentaine d'années, a également été blessé par balle et jeté du fourgon. Il est hospitalisé au CHU dans un état grave. Il est également bien connu de la justice, notamment du côté de Marseille, et a donné hier matin alors qu'il était très grièvement blessé une fausse identité. L'enquête débute, mais il n'y a pas d'interpellation pour le moment.

B.DLC 

Boris De la Cruz

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais