A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 22.11.2014 - elodie-boschet - 2 min  - vu 179 fois

ALÈS Max Roustan et Jean Denat affichent leur bonne entente

Jean Denat et Max Roustan, en mairie d'Alès. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Après l'inauguration du Salon Miam ce matin, le nouveau président PS du Conseil général Jean Denat avait rendez-vous avec Max Roustan, président d'Alès Agglomération, pour une réunion de travail.

Déjà connu au sein du département en tant que vice-président en charge des infrastructures, c'est aujourd'hui avec sa casquette de président du Conseil général que Jean Denat est venu rendre visite à Max Roustan. Tous deux souhaitaient échanger "sur des projets structurants pour le territoire" et afficher leur volonté de travailler ensemble au-delà de leurs différences politiques. "Nous avons toujours considéré que nous devons avancer de façon pragmatique, sans se renier. Lorsque nous aménageons le territoire de manière solidaire, nous obtenons toujours des résultats positifs", assure Jean Denat.

Ainsi, au cours des semaines qui viennent, les deux présidents ont prévu d'organiser des ateliers de travail avec leurs équipes respectives. Divers projets seront à l'ordre du jour, notamment en matière d'infrastructures routières, un sujet que l'élu socialiste semble maîtriser sur le bout des doigts. "Je me félicite de la création du Syndicat mixte des transports du bassin alésien. Aujourd'hui, nous souhaiterions aller vers un syndicat unique des transports dans le Gard, qui regroupe les agglomérations d'Alès, Nîmes et une partie d'Avignon. C'est une solution qui apporterait plus de visibilité à l'usager", explique Jean Denat, qui souhaite lancer ce projet d'ici la fin de l'année. Par ailleurs, le contournement routier de Saint-Christol-lès-Alès et le contournement ouest de Nîmes seraient aussi dans l'escarcelle du patron du département.

Les Hauts de Saint-Hilaire

Autre dossier phare : l'aménagement d'un golf à Saint-Hilaire-de-Brethmas. "Le projet porté aujourd'hui par Alès agglomération nous satisfait. Il intègre à présent le label PLU Gard durable qui garanti un équilibre entre les espaces verts et les zones aménagées", affirme le président du Conseil général. Le sujet, qui suscite une levée de boucliers de ses opposants, irrite Max Roustan. "Nous avons écouté le commissaire-enquêteur et le maire de Saint-Hilaire. Nous avons enlevé une partie de l'habitat et remis à disposition une trentaine d'hectares aux agriculteurs. Et nous sommes aujourd'hui prêts à signer un protocole d'accord avec une association environnementale reconnue. La démocratie a joué à fond !" soupire t-il.

Outre le projet de golf, Jean Denat et Max Roustan souhaitent également coopérer sur les chantiers qui seront effectués à Alès dans le cadre de l'Anru 2, mais aussi sur les inquiétudes qui planent sur le secteur de l'éducation, ou encore sur la restructuration de la station thermale des Fumades ; le tout "de façon efficace, rapide et percutante".

Elodie Boschet

Elodie Boschet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais