A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 10.12.2017 - abdel-samari - 3 min  - vu 1300 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud copains malgré eux ? On ne sait plus quoi penser de la guerre que se livrent Jean-Paul Fournier, le maire de Nîmes, et Yvan Lachaud, le président de Nîmes Métropole. Observatrice avisée, notre rédaction est passée par toutes les émotions dans cette histoire. Mais comme les Nîmois, cela ne nous amuse plus beaucoup ! Nous avons compris que Yvan Lachaud veut être le prochain maire de Nîmes. On a aussi compris que Jean-Paul Fournier, avec déjà 3 mandats à son actif, ne veut pas passer la main à son successeur naturel. On a aussi bien saisi qui tirait les ficelles en coulisse. Du coup, aujourd'hui la situation est claire. Il est donc temps que quelqu'un siffle la fin de la récréation. Sinon la situation risque de dégénérer tellement il subsiste de projets communs qui restent explosifs mais sur lesquels les deux antagonistes sont amenés, quoi qu'il leur en coûte, à s'entendre. Le prochain sur la table devrait d'ailleurs être le syndicat mixte de l'aéroport de Nîmes Alès Camargue Cévennes. À sa tête, Jean-Paul Fournier ne peut plus revendiquer aussi facilement sa présidence car l'Agglo de Nîmes est aujourd'hui le principal bailleur de fonds et sa bouée de sauvetage. Sans Yvan Lachaud, le syndicat est voué à disparaître. Comment la situation va-t-elle évoluer ? Jean-Paul Fournier va-t-il courber l'échine par contrainte ? Les prochains jours devraient donc nous éclairer sur une situation aussi claire que la fameuse bouteille à l'encre...

Le Département devient le parrain de quatre sportifs du Gard. Voilà une initiative intéressante ... le Département a choisi de soutenir et parrainer 4 jeunes sportifs Gardois dans la perspective des JO 2024 à Paris. Des athlètes locaux qui seront accompagnés par les services du Département dans toutes les étapes clés pour défendre les couleurs Gardoises comme il se doit dans 6 ans ! Le contrat sera signé dans les prochains jours et les sportifs rapidement présentés à la presse et au public.

Présider le SDIS ? Verdier s'y voit déjà ! L’ex-député qui a perdu son siège à l’Assemblée se verrait bien prendre celui d’Alexandre Pissas, président du SDIS. Lundi, avant d’entrer au conseil d’administration, le maire de Fons-sur-Lussan a réagit à l’abandon de la hausse de la contribution communale. Devant les syndicats, il balance courageusement : « Ça représente 300 000 € ! Vous n’allez pas me dire que sur un budget de 70 millions, on ne peut pas trouver 300 000 € ! Je prends la direction du SDIS s’il faut ! » Chiche ?

Le Noël des amis d'Yvan. Le 20 décembre à l'hôtel C Suite de Nimes, l'UDI organise une soirée autour d'Yvan Lachaud. Une événement festif placé sous le signe de Nîmes et des Nîmois avec 400 personnes attendues. L'objectif, on s'en doute un peu : faire remonter les attentes des habitants de la cité des Antonin pour co-construire un projet d'ici 2020. Du côté des Républicains, un peu amer, on va même jusqu'à penser que cette soirée sera l'occasion pour le président de l'Agglomération nîmoise d'annoncer son rapprochement avec les Constructifs, le mouvement des ex-Républicains proche de la République en Marche d'Emmanuel Macron. Une rumeur vite démentie par l'intéressé.

Valadier pour présider Les Républicains ? Rassurez-vous : le maire de Saint-Gilles ne se présente pas contre Laurent Wauquiez... Non. L’ambition du Républicain est plus modeste, mais tout aussi noble. Courant 2018, les militants du Gard seront appelés à élire le président de leur mouvement. Une fonction plus honorifique que décisionnaire, occupée aujourd’hui par Max Roustan. Le maire d’Alès ayant décidé de se retirer, Eddy Valadier penserait se présenter au scrutin… C’est du moins ce que laissent entendre certaines de nos sources à Nîmes et dans les villages voisins. Le principal intéressé, lui, dément sans fermer la porte : « ce n’est pas à l’ordre du jour. » Si l’édile veut s’emparer du poste, il devra affronter Christophe Rivenq. Proche du maire d’Alès, le Républicain ne semble pas faire l’unanimité au sein de sa famille politique.

Fournier rattrapé par le législateur ? Dans la lutte Fournier-Lachaud, le maire (LR) de Nîmes laisse planer le doute sur un quatrième mandat. Une stratégie pour freiner les ambitions de son ennemi politique Yvan Lachaud (UDI), avec qui la guerre se joue désormais à découvert. Toutefois, ce quatrième mandat pourrait être compromis… Le gouvernement est favorable à limiter à trois le nombre de mandats locaux d'affilée. Le travail parlementaire pourrait débuter dès 2018. Les soucis ne viennent pas toujours du côté où on les attend.

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais