A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 24.12.2021 - thierry-allard - 2 min  - vu 204 fois

COLLIAS Les moulins sont sauvés !

Le secrétaire général de la préfecture Frédéric Loiseau (au centre, cravate rouge) était à Collias en août dernier où il a notamment rencontré le maire Jonathan Pire (2e en partant de la G.) et le sénateur Laurent Burgoa (3e en partant de la G.) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un joli cadeau de Noël pour Collias et les défenseurs de ses moulins sur le Gardon et l’Alzon. 

Des moulins promis à la destruction depuis plusieurs mois par les services de l’État en raison du risque inondation, ce que la mairie, plusieurs associations et globalement le monde politique local contestaient fermement, arguant du patrimoine de la commune, les fondations des moulins remontant à l’époque romaine. 

Finalement, les moulins ne seront pas démolis. « J'ai reçu un appel des services de préfecture hier (jeudi, ndlr) qui m'a confirmé que Mme la préfète avait pris sa décision, la sauvegarde des moulins et l’assurance qu’ils ne seraient pas démolis », confirme le maire de Collias Jonathan Pire. 

Le maire doit signer le protocole définitif avec l’État le mois prochain, et il sait déjà que le maintien de ces moulins s’accompagne d’au moins deux impératifs. « Le premier qui est évident est qu’il n’y aura aucune activité humaine dans les bâtiments et à l’extérieur des bâtiments, donc il va falloir sécuriser les sites, et le deuxième point impératif et aussi logique, est que la commune devra prendre en charge l’entretien courant des bâtiments », expose Jonathan Pire, pas surpris par des conditions évoquées en rendez-vous avec les services de l’État. 

Quant au poids financier pour la commune, « je ne suis pas très inquiet, on avait l’Association de protection du patrimoine et l’Association de protection du Gardon et de ses affluents qui s’étaient engagés, en cas de victoire, à prendre en charge l’entretien courant des bâtiments, rappelle le maire. Dans tous les cas, ça ne devrait pas aller bien haut. » 

Pas de quoi ternir la victoire de la commune dans « Un dossier bien compliqué, et à notre petite échelle d’une commune d’un peu plus de 1 100 habitants, j’estime que c’est une très belle victoire », estime Jonathan Pire. Le maire insiste sur le fait qu’il s’agit d’« une victoire collective, on a eu la chance d’avoir une très belle synergie et une très bonne mobilisation de l’ensemble des élus. Ça a joué énormément, on a tous tiré dans le même sens, et ça a grandement participé à cette décision favorable. Je suis particulièrement fier pour la commune de cette issue. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais