A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 25.12.2021 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 332 fois

FAIT DU JOUR Musique, chants, hommage... Un Noël pas comme les autres au parc des expositions

Ce vendredi soir pour le réveillon de Noël (Photo : Coralie Mollaret)

Après une précédente édition annulée en raison de la crise sanitaire, l’association pastorale nîmoise a pu organiser la 28ème édition du Noël du coeur au parc des expositions de Nîmes. Un virant hommage a été rendu à son fondateur : le pasteur Jean-Louis Pouljol, décédé en septembre. 

À Nîmes, c’est une véritable tradition. Un rendez-vous incontournable initié par le pasteur nîmois Jean-Louis Pouljol, décédé il y a trois mois. « Vous savez, j’ai commencé cette manifestation avec lui parce que j'étais seule... », raconte Chantal qui signe sa vingt-cinquième année de bénévolat. « L’idée a toujours été de partager un moment convivial avec l’autre. Noël, c’est l’amour du prochain, le partage », rappelle le pasteur Pierre Marques, président de l’association protestante nîmoise qui a repris en 2012 l’organisation du « Noël du cœur ». 

Un vibrant hommage rendu au pasteur Pouljol

Le maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier et la députée En Marche, Françoise Dumas, ont rendu également un hommage à Jean-Louis Poujol. « C'était une personne hors du commun qui avait su créer beaucoup de choses comme la maison des parents pour les enfants hospitalisés, le centre Martin Luter King », insiste le Nîmois. Et à Françoise Dumas d’ajouter, les larmes aux yeux : « notre cher Jean-Louis se foutait complètement des idées politiques ! Ce qui l’intéressait c’était de faire et de s’engager. » Certains le comprendront aisément... 

La Ville de Nîmes a remis la médaille de la Ville à Solange, la femme du pasteur Poujol. « Continuons à poursuivre son œuvre », souligne la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, qui n’a pas eu « la chance de le connaître » . Au total cette année, une soixantaine de bénévoles a été mobilisé au cours de cette soirée contre 150 les années précédentes. Une équipe réduite en raison de la crise sanitaire.

La pandémie a aussi eu raison des repas servis à table. « Toutefois, nous avons préféré organiser cet événement avec des contraintes que de ne rien organiser du tout comme cela s'est fait l’an dernier », poursuit le pasteur Marques. Près de 450 personnes étaient attendues au Parc des expositions. « Cet évènement est important pour les personnes seules, en difficulté », rappelle le conseiller départemental PCF, Christian Bastid. 

Un spectacle et des repas à emporter

À l'entrée, les participants ont dû montrer leur passe sanitaire ou effectuer un test dans une tente installée pour l’occasion. « Tout le monde peut venir, peu importe ses revenus ou sa situation… Le but est de ne pas être seul », témoigne Lucie, originaire de Marguerittes, « avant les repas étaient préparés par les Resto du cœur. D’ailleurs certains de leurs bénéficiaires sont présents. »

La manifestation a démarré par une prise de parole des élus et de la préfète du Gard puis a continué avec un concert de Dalida Chair. Une chanteuse et musicienne qui a donné de sa personne pour réchauffer les cœurs des participants. Une mission largement réussie, à l’écoute de son interprétation du titre I always still de Whitney Houston. 

Le Noël du cœur réclame « quatre mois de préparation, c'est un vrai travail d'équipe », insiste le pasteur Marques. L’association protestante nîmoise a pu bénéficier du prêt à titre gracieux de la salle des expositions par la Chambre de commerce, de la mise à disposition du matériel par la Ville de Nîmes ainsi que de subventions du Conseil départemental et de la Ville de Nîmes. 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais