A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 13.11.2014 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 156 fois

FAIT DU JOUR Une liste associative balaye les syndicats politisés à l'université de Nîmes

la Liste Associative de l'université de Nîmes.

Deux élections internes à l'université de Nîmes ont recueilli un taux record de participation, donnant l'occasion à une liste associative d'être élus à 68 %, aux détriments des syndicats étudiants politisés.

Avec 30 % de participation, les dernières élections étudiantes de l'université de Nîmes ont atteint un record inédit en France, habituellement boudées par les étudiants avec une moyenne de 10 % de participation. Les deux scrutins, donnant place à 9 places pour siéger au Conseil Universitaire et au Conseil de Départements ont été majoritairement gagnés par une liste associative appelée L.A qui rassemble l'ensemble des associations étudiantes des filières de l'université de Nîmes. Un projet qui se veut indépendant de toute structure politique ou syndicale. "L'université de Nîmes est à taille humaine, et nous voulions proposer une vraie proximité, c'est la clef de notre succès" se réjouit Nicolas Teda, fraichement élu Vice-Président des étudiants de Nîmes avec sa liste associative. Une victoire qui aura permis à cette nouvelle majorité de rafler  6 sièges sur 9 prévus lors des deux scrutins, et qui traduit un certain engouement pour une politique de proximité, moins "politicienne" précise M. Teda, avant d'ajouter : "L'UNEF et l'UNI sont très politisés, l'un étant très attaché à la gauche et l'autre plutôt à droite. Ils aiment jouer l'un contre l'autre, c'est à l'image des partis politiques. Bien souvent, ces syndicats sont des tremplins pour accéder à des postes plus importants, se faire un cv et faire carrière en politique. À la différence de nous, qui sommes issus de la vie associative."

Créée lors des précédentes élections il y a deux ans, cette liste associative avait déjà remporté un vif succès en finissant majoritaire dans les instances représentatives de l'université. "Au delà du rejet de la politique politicienne, c'est une adhésion massive à la vie associative" a aussi déclaré Nicolas Teda. Au total, environ 1 100 étudiants ont voté, sur les 4 000 inscrits.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais