A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 06.03.2022 - abdel-samari - 3 min  - vu 1637 fois

FAIT DU JOUR VIDÉO Marine Le Pen, candidate à la Présidentielle : « Le choix de Marion est incompréhensible »

Marine le Pen, candidate à la Présidentielle 2022 lors de son entretien avec Objectif Gard Photo : Yannick Pons - Yannick Pons

Marine le Pen, candidate à la présidentielle 2022 lors de son interview avec Objectif Gard Photo : Yannick Pons • Yannick Pons

En déplacement dans le Gard samedi, Marine Le Pen était l’invitée d’Objectif Gard. Un entretien au cours duquel la candidate RN à la Présidentielle a évoqué sa relation au pouvoir, sa vision du quinquennat d’Emmanuel Macron mais également le départ de Gilbert Collard et l'annonce du ralliement de Marion Maréchal Le Pen, sa nièce, à la candidature de son rival Éric Zemmour. 

Marine Le Pen était en visite, ce samedi dans le Gard. Un déplacement à Aigues-Mortes et au Grau-du-Roi pour cajoler son électorat. Créditée de 16% d’intentions de vote - selon un sondage BVA publié le 4 mars pour Orange et RTL -, la frontiste est la mieux placée pour accéder au second tour. Toutefois rien n'est joué. Le polémiste Éric Zemmour et la candidate LR Valérie Pécresse, tous deux crédités à 13%, talonnent Marine Le Pen qui ne bénéficient plus de l’avance dont elle jouissait il y a quelques mois. 

Marine Le Pen travaille sur son image

Ces candidats de Droite et d’Extrême-Droite jouent leur qualification au second tour, le 24 avril. À chacun sa méthode. Jugée parfois agressive, Marine Le Pen qui mène sa troisième campagne présidentielle semble s'être assagie : « Le bruit et la fureur, je n’en veux plus, j’ai 53 ans ! » Marine Le Pen fait même de sa qualité de femme un atout : « Quand on est une femme, il y a une autre manière de diriger (...) Le mépris qu'a Éric Zemmour à l'égard des femmes est injuste et injustifié. » Et de revenir également sur son opposition aux lois sur la parité(*) : « Je suis obligée d’admettre que ces lois ont permis à des femmes à accéder à des postes.»

« Je pense que Gilbert Collard ment ! »

Ces derniers mois, Marine Le Pen a fait face à des défections dans son camp tel que l'euro-député Gilbert Collard. Elle riposte, sans marcher ses mots : « On lui a déroulé le tapis rouge, on s’est soumis parfois à tous ses chantages quand il voulait changer de mandat parce que monsieur n’était pas content ! » Le Gardois ne sera peut-être pas le dernier à quitter le mouvement. Ce dimanche, Marion Maréchal Le Pen est attendue à Toulon, au meeting d'Éric Zemmour. « Ce qui est incompréhensible, c’est qu’elle (Marion Maréchal Le Pen) avait dit, il y a un mois, qu’elle rejoindrait le candidat le mieux placée. C’est moi ! », tance la candidate avant d'enfoncer : « les gens attirés par Éric Zemmour n’auront pas la carrière politique qu’ils méritent. »

La présidentielle 2022 s'annonce hors normes, en raison de la guerre en Ukraine. Cette situation renforce la candidature du président sortant, Emmanuel Macron, crédité de 29% d'intentions de vote. La gestion du conflit est critiquée par Marine Le Pen : « Les choix d’Emanuel Macron risquent d’avoir des conséquences sur les Français, ce sera cataclysmique sur le plan économique… Moi, je ne veux pas mettre les Français dans une situation encore plus difficile qu’ils ne le sont aujourd’hui. » Au cours de cette interview, Marine Le Pen décline également ses mesures présentées officiellement ce lundi. La candidate RN entend bien en découdre avec Emmanuel Macron, rejouant ainsi le match de 2017. 

L'intégralité de l'interview en vidéo : 

Coralie Mollaret et Abdel Samari

(*) Les lois sur la parité en politique qui contraignent les partis politiques à présenter un nombre égal d'hommes et de femmes aux élections régionales, départementales, municipales, sénatoriales ou encore européennes.

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais