A la une
Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 13.08.2013 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 131 fois

FÉÉRIES DES EAUX. Un grand spectacle qui n'a pas fait l'unanimité

D.R/C.M

Hier soir, des milliers de spectateurs ont afflué aux Arènes pour assister gratuitement à la Féérie des eaux. Une nouvelle édition qui n'a pas conquis les aficionados de la manifestation "aquatechnique". 

Magique. Hier soir, les spectateurs ont été conquis par la nouvelle édition de la Féérie des eaux qui s'est tenue, cette année, dans les Arènes de Nîmes. Gratuite, la manifestation continue d'animer la petite Rome française, après les nombreux concerts et spectacles, organisés depuis juillet. "On ne pourra pas dire qu'il ne se passe rien l'été", ne cesse de martèler le maire, Jean-Paul Fournier.

Pour cette édition 2013, les ingrédients de la Féérie des eaux ont quelque peu changé. Si le spectacle a déménagé, l'essentiel de la Féérie des eaux s'est composée d'un ballet de danse contemporaine : une chorégraphie et mise en scène signées Valérie Lacaze, et interprétée par l'école-atelier Rudra Béjart. Expressifs et appliqués, les danseurs ont su faire chavirer le coeur du public en parcourant quatre époques majeurs de la société occidentale : la renaissance italienne de Michel-Ange, la Bohème des poètes maudits, les artistes victimes de fascisme de la seconde guerre mondiale, la jeunesse new-yorkaise innovante des années 80 symbolisée par le fulgurant Keith Haring.

Au bout de quelques dizaines de minutes, une famille se dirige gentiment vers la sortie. "Je suis venue pour voir un spectacle aquatique et pas de la danse contemporaine (…) Avant, cela se passait aux Jardins de la Fontaine. On pouvait assister à de magnifiques jets d'eau sur lesquels étaient projetées des images", explique déconcertée Marion, une Nîmoise pur sucre, fidèle de la traditionnelle Féérie des eaux. "Moi  c'est pareil. C'est très beau, mais je m'attendais à ce que le spectacle aquatique prennent une plus grande place. La, ce n'est que pour l'ouverture et apparemment le final…", ajoute Sonia, décidée elle aussi à quitter les lieux. Si la majorité des spectateurs ont apprécié le spectacle, quelques inconditionnels n'ont pas adhéré à la nouvelle formule. Après tout, on ne peu pas plaire à tout le monde !

En images...

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

D.R/C.M

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais