A la une
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 28.09.2022 - norman-jardin - 5 min  - vu 2101 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 28 septembre

Un accord a été trouvé entre le président Rani Assaf et les Gladiators (Photo Anthony Maurin)

Rani Assaf a établi une feuille de route avec les Gladiators pour permettre leur retour au stade (Photo Corentin Corger)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Pas de charte mais une feuille de route. En début de matinée ce mercredi, le club et les Gladiators Nîmois 1991 ont annoncé le retour du groupe ultra au stade des Costières dès ce samedi (19h) pour la réception du Paris FC (10e journée de Ligue 2) avec bâches, drapeaux et banderoles. Un accord qui semblait loin samedi après-midi après la rencontre face aux supporters et le départ précipité du groupe. Mais tout s'est accéléré hier soir avec une discussion jusqu'à 21 heures entre Rani Assaf et Dimitri Pialat, le représentant des ultras nîmois. Le point qui posait problème c'était cette fameuse charte que les GN ne voulaient pas signer. Le président du NO a fait un pas sur ce point en se mettant plutôt d'accord avec son interlocuteur sur une feuille de route pour les trois derniers matches à venir au stade des Costières. Les Gladiators s'engagent à ne pas proférer de chants insultants et à entrer vers 17h45 pour poser le matériel. Des consignes ont également été passées aux membres pour ne pas craquer de fumigènes mais sans aller à un engagement écrit. Si les délais étaient trop courts pour rouvrir le pesage Est dès ce samedi, le club en a fait la demande pour Amiens (15 octobre) et Bordeaux (5 novembre). Rani Assaf a même proposé aux Gladiators d'entamer les démarches nécessaires pour l'utilisation encadrée des fumigènes lors de ces deux rencontres. Le groupe ne sait pas encore s'il profitera de cette autorisation. Après ces trois rencontres, les deux parties se retrouveront pour une nouvelle discussion afin d'établir un socle commun pour la suite de la saison. Si évidemment cette entente finale est liée aux deux principaux protagonistes, plusieurs personnes ont œuvré en coulisses pour qu'un accord soit trouvé. Nicolas Rainville, adjoint aux Sports à la ville de Nîmes qui a échangé régulièrement avec les deux camps, Philippe Gas, gérant de l'agence communication MGT Quidam, qui conseille Rani Assaf et Wilfried, membre des Gladiators, qui entretient des relations professionnelles avec Rani Assaf. Pour reprendre la formule de l'élu nîmois, "peu importe la manière, c'est le résultat qui compte." En espérant que le covid ne gâche pas les retrouvailles.

Le capitaine nîmois Lamine Fomba aussi est touché par le covid (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Six cas de covid. C'est avec un effectif décimé que les Crocos vont devoir affronter le PFC avec déjà dix absents actés. En plus des joueurs blessés (Benrahou, Benezet, Sadzoute et de Poulain (phase de prise), six joueurs sont touchés par le covid : Nazih, Ueda, Guessoum, Burner, Djiga et le capitaine Fomba. Avec cette hécatombe, le club aimerait bien demander le report de la rencontre mais le protocole établi par la LFP précise qu'il faut atteindre la barre des dix joueurs positifs au covid. Ce qui n'est pas encore le cas. Les joueurs seront encore testés demain matin et vendredi matin. Reste à voir comment la situation évolue.

Coupe de France de football (5e tour)

Fortunes diverses. Le tirage au sort du cinquième tour de la coupe de France a eu lieu hier et les clubs Gardois n'ont pas été tous logés à la même enseigne. C’est incontestablement l’Olympique d’Alès (N2) qui s’en sort le mieux avec un déplacement en Haute-Garonne pour affronter l’Olympique Girou FC (R1). Vergèze (R3), le petit poucet gardois, n’a pas été malheureux en héritant des Héraultais de La Peyrade (D1). Aigues-Mortes (N3) devra se déplacer à Montpellier Petit-Bard (R2), le tombeur de Bagnols-Pont (N3) au tour précédent. Le Stade Beaucairois (N3) aura l’avantage de recevoir Colomiers (N3), une équipe que le SB 30 a déjà battu 1-0, lors de la première journée de N3. Un beau choc s’annonce entre Mende (R1) et Nîmes Chemin-Bas (R1) et la tâche ne s’annonce pas facile pour Rousson (R2) qui accueillera les Hauts-Garonnais de Salie Mane (R1).  Les rencontres auront lieu les samedi 8 et dimanche 9 octobre.

OAC

Les Oaciens ont été studieux ce mercredi matin à l'entraînement, à l'image d'Arnold Abelinti, de retour avec les crocs. (Photo Corentin Migoule)

Face à Grasse sans les frères Balmy. C'est une séance collective d'entraînement studieuse qui s'est déroulée ce mercredi matin au stade du Moulinet d'Alès. Joakim et Jérémy Balmy n'y ont pas pris part. Après un footing de plusieurs minutes autour du terrain, les deux frères ont rejoint le préparateur physique Arnaud Grosselin avec lequel ils ont réalisé une courte séance de réathlétisation. Joakim Balmy a ressenti une douleur à la cuisse droite au terme de l'entraînement il y a une semaine, son aîné Jérémy percevant lui aussi une alerte. Rien de grave pour les deux hommes qui retrouveront les séances collectives la semaine prochaine, mais qui manqueront la réception du Racing club Pays de Grasse à Louis-Pautex ce samedi soir. Tout l'inverse d'Arnold Abelinti, de retour en forme après une longue blessure, et dont l'interview vidéo sera à retrouver ce samedi matin sur Objectif Gard. Par ailleurs, alors que les travaux de réfection de la pelouse de Pibarot battent leur plein, un autre chantier a débuté depuis quelques jours. Les agents de la société SPIE sont à pied d'œuvre pour creuser les trous qui accueilleront les quatre pylônes d'éclairage du stade du Moulinet. Une nouveauté qui permettra à l'OAC d'envisager des entraînements ainsi que l'organisation de matches du club en soirée.

USAM

Éric Agrinier, David Tebib et Alexandre Pissas ont présenté le partenariat signé entre l'USAM et le SDIS 30 (photo Norman Jardin)

L’USAM et les sapeurs-pompiers font équipe. Ce matin dans les locaux de la concession Toyota (rue Francis-Cantier), David Tebib, le président de l’USAM, Alexandre Pissas, le président du SDIS du Gard et Éric Agrinier, lieutenant-colonel et chef de la communication du SDIS du Gard ont présenté la mise en place de la convention que les deux parties avaient signé au mois de juillet. À travers des animations, l’USAM mettra en valeur le travail des sapeurs-pompiers du Gard et au mois de janvier, les joueurs de la Green team iront chez les soldats du feu pour travailler sur la gestion du stress à travers plusieurs ateliers qui les mettront en situation inconfortable. Dès ce vendredi pour la venue de Chambéry, deux véhicules des pompiers seront exposés sur le parking du Parnasse, une chorégraphie sera interprétée sur le terrain et une tombola sera mise en place au profit des pupilles des sapeurs-pompiers. De plus, le coup d’envoi sera donné par Alexandre Pissas et une vidéo sur les valeurs communes entre l’USAM et les soldats du feu sera diffusée avant chaque période. Enfin, une trentaine de sapeurs-pompiers seront présents pour encourager les handballeurs nîmois.

JS Nîmes Chemin Bas

Le terrain synthétique du stade Jean-Bouin va être refait (photo Norman Jardin)

Un nouveau synthétique pour Jean-Bouin. Ce mardi, Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard et Jean Paul Fournier, maire de Nîmes, ont apposé leur paraphe validant une aide d'un montant de 2 974 710 € à l’endroit des quartiers prioritaires. Huit projets d'investissement seront ainsi financés par l'État. La convention dotation "politique de la ville" a été augmentée par rapport à l'année précédente (2,7 millions d'euros) pour atteindre presque trois millions d'euros, grâce au nombre de projets amenés par la ville notamment pour ce qui concerne les rénovations des stades du Chemin-Bas. La rénovation du sol synthétique du stade Jean-Bouin va coûter au total 700 000€ H.T. Le complexe sportif, entre autre la résidence du club de football du Chemin Bas, sera rénové "à hauteur de leurs ambitions puisqu'on les a tous suivis lors de la dernière Coupe de France", lance Madame la préfète. La pelouse du stade Maurice-Pelatan sera refaite également en synthétique et ces travaux seront subventionnés à hauteur de 200 000 € HT.

Norman Jardin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais