A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 21.01.2022 - norman-jardin - 2 min  - vu 291 fois

Le 7h50 de Xavier Perret, président de la chambre de métiers et de l’artisanat : « Il faut féminiser l’artisanat... »

Xavier Perret le nouveau président de la Chambre des Métiers et de l'artisanat du Gard (photo Norman Jardin)

Hier, face à la presse, le nouveau président de la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) du Gard, Xavier Perret, a fait la présentation de sa mandature. Il a évoqué les grands axes de son mandat, dédiés prioritairement à la féminisation de l’artisanat et au développement du nord du Gard.

Objectif Gard : Vous avez quitté le présidence de CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) pour prendre celle de la chambre de métiers et de l’artisanat. Ce choix a-t-il été difficile ?

Xavier Perret : J’adore la CPME, mais il faut faire des choix et assumer ses décisions. J’ai voulu éviter tout conflit d’intérêt. C’est un choix logique et je n’aime pas collectionner les titres. Je veux me consacrer pleinement à la présidence de la CMA.

Quelles seront vos missions prioritaires ?

L’objectif est double. Faire que les artisans viennent à la chambre de métiers pour qu’ils découvrent quelle boîte à outil extraordinaire elle est. Mais aussi aller à leur rencontre sur les territoires pour les aider.

Parmi vos premières décisions figure la création d’un forum...

Il sera incontournable car nous allons y afficher tous les métiers, les services et nos partenaires pour qu’ils présentent leurs action et nous animerons des conférences pour intéresser les artisans à la chambre et qu’ils comprennent à quoi elle sert. Ce sera ma première action forte.

Comment allez-vous développer le "made in" Gard ?

C’est une marque formidable que tout le monde connaît mais on souhaite aller plus loin.

De quelle façon ?

On aimerait labeliser certains savoir-faire gardois avec un made in Gard millésimé par année. Ça permettra de mettre en valeur certaines compétences et nous aimerions que cela donne envie aux jeunes de se lancer dans l’artisanat.

La place des femmes dans l’artisanat sera-t-elle un axe de votre mandat ?

Ce sera un axe fort et fondamental. Sur les 25 élus à la chambre de métiers, 13 sont des femmes et 12 sont des hommes. Il faut féminiser l’artisanat. On n’est en 2022, pas dans les années 70. Il va falloir mettre en place des actions tournées vers ce public.

Quel sera le second axe pour la CMA ?

On a décidé de développer l’antenne d’Alès qui possède un foncier disponible que nous allons exploiter et nous allons projeter plus de services de la chambre de métiers d’Alès, vers Alès. Dans les années à venir, le pôle d’Alès va regrouper une zone allant du Vigan à Bagnols-sur-Cèze. Ce sera huit EPCI (établissement public de coopération intercommunale) et, en termes de poids économique, c’est plus que la Lozère.

Propos recueillis par Norman Jardin

Norman Jardin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais