Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.11.2022 - francois-desmeures - 2 min  - vu 825 fois

LE VIGAN-GANGES La fusion des offices de tourisme aura lieu le 1er janvier

Le cirque de Navacelles (photo DR)

Le cirque de Navacelles, attrait naturel majeur du nouvel office de tourisme (photo DR)

Alors qu'ils ont déjà mutualisé une partie de leurs équipes, les offices de tourisme du Pays Viganais (Cévennes Navacelles) et de la Communauté de communes des Cévennes gangeoises et suménoises (Cévennes méridionales) feront totalement cause commune au 1er janvier 2023. Une même logique de territoire, selon les décideurs, qui n'a pas encore réussi à attirer le territoire Causse-Aigoual-Cévennes.

L'office de tourisme "Sud Cévennes" n'aura finalement jamais abouti. Lancé par des réunions à la fin de l'année 2013, il devait unir les trois offices de tourisme qui entourent le massif de l'Aigoual et bordent le causse de Larzac. Des querelles de clocher avaient eu raison du projet. Près de neuf ans après, il y aura bien fusion. Mais, finalement, sans l'Aigoual ni la vallée Borgne. "On a retravaillé sur le dossier à partir de 2020, rembobine Régis Bayle, président du Pays viganais. On avait, d'un côté, un office de tourisme communautaire, avec un agent fonctionnaire, alors que l'office de tourisme était associatif à Ganges."

La fusion qui interviendra en janvier est une dernière mesure, alors que le site Internet des deux destinations est commun "depuis quelques années". L'an dernier, c'était au tour du directeur de l'office viganais, Matthieu Ancey, d'être à son tour "mutualisé" entre les deux structures. "On a ensuite travaillé avec un cabinet d'avocats pour savoir quelle structure juridique il fallait attribuer à la nouvelle entité", poursuit Régis Bayle. Car en plus d'être intercommunautaire, l'office de tourisme est interdépartemental.

La décision a été votée à l'unanimité au sein du Pays Viganais. L'office se fera donc sans la Communauté de communes Causse-Aigoual-Cévennes, qui préfère mener seule ses projets actuels sur l'observatoire du mont Aigoual. "Je pense quand même que, quand la fusion sera opérée, ils nous rejoindront", prophétise Régis Bayle. Car l'Aigoual fait effectivement figure de grand absent, entre la grotte des Demoiselles, le début des gorges de l'Hérault et le cirque de Navacelles.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

François Desmeures

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio