A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.12.2021 - nicolas-dhombres - 2 min  - vu 141 fois

LES DÉBATS DE 13H Président de la République "cash" et les centres de vaccination

Hier soir, sur le plateau de Bonsoir le Gard, les journalistes, sociétaires et invités ont comme d'habitude débattu de plusieurs thèmes d'actualité. Une petite séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué l'émission avec un menu riche et varié : président de la République "cash" et les centres de vaccination.

Depuis plusieurs mandats maintenant, les présidents de la République tentent d’innover. Après Nicolas Sarkozy en 2007, omniprésent médiatiquement et auteur d'un "Casse-toi pauvre con" passé à la postérité, et François Hollande en 2012, qui se voulait un "président normal" mais alimentait matin, midi et soir les journalistes des secrets de l’Élysée, Emmanuel Macron depuis 2017 a décidé pour sa part de reprendre la posture du chef de l’État. Cependant, il n’a pas échappé aux nombreuses critiques son attitude hautaine, quasi jupitérienne. En 2022, la campagne présidentielle offrira encore de nouveaux visages. Un en particulier : Éric Zemmour. Le polémiste d’extrême-Droite, qui s’est déclaré officiellement ce mardi, a décidé de faire une campagne agressive. Entre menace en direction des journalistes avec une arme, coup d’éclat sur les plateaux TV traitant une présentatrice de folle, doigt d’honneur en direction d’une habitante de Marseille, ça ne vole pas haut. Les Français voudront-ils un président "cash" l’année prochaine ?

***

Après avoir décidé de fermer les différents centres de vaccination un peu partout dans le Gard, il y a à peine quelques semaines, finalement on fait machine arrière ! Aux Angles, à Beaucaire et à Nîmes, les annonces se multiplient ces derniers jours annonçant leur réouverture. Pourtant, comme indiqué par la préfète du Gard sur le plateau de Bonsoir le Gard, les pharmacies et médecins des villes sont tout à fait en capacité de vacciner la population gardoise. Alors pourquoi ce rétropédalage cette semaine ? Pourquoi rouvrir les centres de vaccination en urgence ? L’afflux des demandes serait la raison. En effet, depuis les annonces gouvernementales, les prises de rendez-vous explosent. Et pour éviter de faire la queue de longues heures devant les officines pendant les fêtes, les municipalités s’organisent non sans mal recherchant en catastrophe du personnel médical disponible. Une nouvelle fois, c’est la mauvaise anticipation gouvernementale qui est pointée du doigt. Alors vaccination dans des centres ou dans des officines ?

Les débats en vidéo :

Nicolas Dhombres

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais