A la une
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 14.07.2022 - francois-desmeures - 3 min  - vu 1405 fois

MOULEZAN Le Café de la Poste, premier Bistrot de pays labellisé du Gard

Nathalie Séménoff devant la terrasse du P'tit Resto, la partie restauration du Café de la Poste (Photo François Desmeures / Objectif Gard)

Nathalie Séménoff entourée de la sous-préfète du Vigan, Saadia Tamelikecht (en charge de la ruralité pour la préfecture), du maire de Moulezan, Pierre Lucchini, et du président-fondateur du label Bistrot de pays, Bernard Reynal. Ce dernier a demandé à Saadia Tamelikecht de devenir l'ambassadrice du label auprès de l'État (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Repris en 2007 par Nathalie Séménoff, le Café de la Poste de Moulezan a ajouté, en 2020, la cuisine à la myriade de services qu'il rend au quotidien aux habitants du village et alentours. Il a officiellement accédé, mercredi en fin de journée, au label Bistrot de pays qui garantit au client des produits locaux, une cuisine à base de produits frais et une multitude de services de proximité que la Café de la Poste assurait déjà. 

"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Peut-être est-ce cette devise d'Oscar Wilde, placardée au fond de la terrasse du Café de la Poste de Moulézan qui a présidé aux choix de Nathalie Séménoff en 2007 quand elle a choisi de reprendre cet ancien relais de diligence. Parce que le pari n'était pas gagné d'avance dans ce beau village un peu à l'écart des principaux flux de circulation du département. Elle l'a transformé, en a fait ce lieu de convivialité et de proximité apprécié du label Bistrot de pays.

Nathalie Séménoff et son fils Bruce, chef de deux autres cuisiniers (photo François Desmeures / Objectif Gard)

"Chaque année, j'en ai ajouté un peu", sourit Nathalie Séménoff. Le bar-tabac devient tour à tour distributeur de la Française des jeux, puis maison de la presse, puis dépôt de colis et même station-service. "Puis, on a ouvert la partie restauration en juin 2020, après avoir fermé en février pour refaire la cuisine", poursuit calmement la patronne des lieux. Et comme deux chefs successifs ne donnent pas satisfaction, le fils de Nathalie, Bruce, entre dans l'aventure. "Mon fils a pris les rênes. Au départ il est pâtissier-chocolatier." Le jeune homme de 26 ans engrange du savoir en cuisine et perfectionne ce que sa formation lui offrait déjà comme socle de connaissances.

"Offrir aux clients un endroit où j'aurais eu plaisir à aller"

"Nous sommes ouverts tous les jours, beaucoup de clients viennent aussi pour le tabac et les journaux", explique Nathalie Séménoff. Et beaucoup se sont laissés convaincre par la sensibilité et les réalisations de Bruce, dont le P'tit Resto - puisque c'est ainsi que se nomme la partie restauration - est ouvert, midi et soir, du mercredi midi au dimanche midi. Ce mercredi midi, c'était sashimi de thon rouge par exemple, à un prix que Nîmois ou Alésiens peuvent envier, en plus des burgers dans le même registre. Mais au-delà du prix, les plats utilisent des produits frais et locaux : légumes de Moulézan, Saint-Théodorit et Maruéjols-lès-Gardon, vins de Durfort, Crespian ou Sommières, viandes de Lédignan, etc.

Le bar-tabac-restaurant tourne à six employés, sept en été (photo François Desmeures / Objectif Gard)

"Moi j'y croyais, reprend Nathalie Séménoff. Il fallait se faire connaître. Et puis, la restauration nous amène aussi une autre clientèle, on travaille avec les chambres d'hôtes." Il n'empêche, en se lançant en juin 2020, alors que le pays sort à peine du premier confinement, la tâche était ambitieuse. Ce label, "obtenu il y a une quinzaine de jours", Nathalie le voit "comme une reconnaissance du travail accompli, et du choix, qui était le bon depuis le départ. C'est aussi un gage donné à la clientèle, notamment en matière de sécurité alimentaire. Moi, je souhaitais offrir aux clients un endroit où j'aurais eu plaisir à aller, les rares fois où j'ai le temps d'aller au restaurant." Mission accomplie. La folie de se lancer dans une aventure pareille, Nathalie Séménoff ne la regrette visiblement pas.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

Le Café de la Poste accueille encore quatre concerts cet été. Le 15 juillet, à 20h30, La Dame endormie (trio de jazz). Le 23 juillet, à 19h30, Chorus (variétés françaises et internationales). Le 6 août, à 19h30, Ceven'soul Connection (duo acoustique). Le 20 août, à 19h30, Tout et son contraire (artiste solo et son piano). Tél. : 09 65 24 31 39 ou 04 66 77 89 21. 

(Photo François Desmeures / Objectif Gard)

(Photo François Desmeures / Objectif Gard)

François Desmeures

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais