A la une
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 08.09.2022 - anthony-maurin - 3 min  - vu 636 fois

NÎMES Avec l'Impe, la feria des Vendanges aura un esprit bohème

Bohemia, une ambiance simple, conviviale et doucement chaleureuse à l'Imperator pendant la feria (Photo Anthony Maurin).

Sébastien Delaby, directeur artistique des soirées de l'Impe en feria avec sa société Megastory (Photo Anthony Maurin).

La feria des Vendanges est la feria des Nîmois, mais cela ne l'empêche pas d'accueillir des centaines de milliers de personnes. À cette occasion, l'hôtel Imperator Maison Albar réédite son expérience Bohemia les 16 et 17 septembre prochains.

L'Impe est un hôtel cinq étoiles avec une table gastronomique à deux macarons au guide Michelin. Sans jouer les moralisateurs, il est difficile d'admettre que ce genre de maison puisse fonctionner en feria comme les autres établissements de la cité des Antonin. Alors l'Impe s'est adapté comme l'explique le directeur qui fera sa dernière feria à ce poste, Christophe Chalvidal : "Nous avons pris un virage cet été, un contrepied qui fut un réel succès. Il y avait une forte demande." Ici, au bout du jardin les visiteurs auront droit à une feria quasi-normale mais le petit plus, c'est ce qui se passe avant, dans le jardin au sortir des corridas. "Nous avons voulu intégrer un modèle de convivialité pour lequel les gens sont assis à de longues tablées et mangent un menu signé Pierre Gagnaire. Chose importante, un groupe joue en live en première partie quand les gens sont à table, puis un DJ assure la deuxième partie de soirée."

L'Impe semble ainsi avoir trouvé et retrouvé sa clientèle. Des "festaïres" de tous les âges mais qui veulent ressentir la feria comme l'Impe l'imagine. Ici, pas d'excès, mais une feria festive et légère. "On doit être The place to be pendant la feria. On accueille des toreros, nous continuons à faire nos repas du midi et soir (hors vendredi et samedi soir) à la brasserie. On s'attend à une feria très active et le téléphone fonctionne bien car nous sommes presque remplis les vendredi et samedi, le livre des réservations se remplit vite et bien, les cartels doivent être bons !"

Directeur artistique de la soirée pour le compte de Megastory, Sébastien Delaby explique la thématique Bohemia : "L'édition numéro 1 a plu, bohème, chic, élégant, festif, se retrouver entre amis, différemment après la corrida. Bohemia a vocation à devenir la marque événementielle de l'Impe pendant la feria. La musique est éclectique, les soirées sont populaires, simples et spectaculaires. Les tables en bois, la vaisselle vintage chinée..." La partie live et concert sera assurée, comme pour la dernière Pentecôte, par Bruno & Friends, des amis musiciens qui se forment pour l'occasion en groupe, mais qui sont sur les routes et sur les plus grandes scènes le reste de l'année. "Ils ont un univers pop, rock, ce sont des showmen et ils recréent l'ambiance d'un boeuf musical en s'adaptant à la soirée, au public, à l'ambiance générale", assure Sébastien Delaby.

Une bulle au milieu de la cohue extérieure. C'est ce que vient sans aucun doute chercher cette clientèle. "L'essentiel est de passer une bonne feria. Je veux qu'avec mes équipes nous puissions savourer ! Je ressens un peu la même chose que j'avais ressenti lors de la Despedida de l'Impe avant les travaux, une soirée incroyable, la folie ! Je pars avec un pincement au coeur mais il fallait prendre le virage", explique quant à lui Christophe Chalvidal.

En tant que responsable de l'hôtel le plus rutilant de la ville, il a vécu une expérience. Sur la durée, il a vu l'évolution de la corrida, de la feria et de tout ce qui gravite autour. "Je vois le déclin et c'est pour cela que j'aime ce que fait Corentin Carpentier avec son clip participatif. On dirait qu'on scie la branche sur laquelle nous sommes assis... Nous avons tout à gagner à discuter. Je suis à Nîmes depuis 2004 et avant les gens réservaient les hôtels jusqu'à Uzès, voire Aigues-Mortes car à Nîmes c'était plein ! Là, mon hôtel à l'entrée de Nîmes ne sera pas plein." Heureusement qu'il reste les festivités... "Oui, la partie festive n'a pas décliné. Nous sommes un hôtel signature, une adresse premium, nous recevons des gens importants qui viennent encore en feria et qui dînent ici avant ou après être allés aux arènes !"

La brasserie de l'impe sera ouverte avec des "menus Feria" à 85 euros par tête. Réservation conseillée. Le Duende et sa carte son à retrouver ici. Pour réserver une soirée Bohemia "grandes tablées" le vendredi ou samedi soir, comptez 120 euros, réservation et paiement obligatoires. Les espaces entreprises sont aussi toujours d'actualité. Pour tout renseignement : 04.66.21.90.30.

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais