A la une
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 27.09.2022 - corentin-corger - 2 min  - vu 1406 fois

NÎMES OLYMPIQUE Cinq cas de covid, la défense décimée avant d'affronter Paris FC

Les Crocos vont devoir faire front ensemble dans la difficulté (Photo Anthony Maurin). - Anthony MAURIN

Kelyan Guessoum et Patrick Burner font partie des joueurs touchés par le covid (Photo Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Alors que samedi, Nîmes Olympique retrouve la Ligue 2 (19h) face au Paris FC (10e journée), les Crocos sont déjà privés de neuf joueurs dont cinq touchés par le covid, dont principalement en défense. 

On pensait en avoir fini, mais non la pandémie est toujours là. Et quatre jours après le déplacement de vendredi dernier à Toulouse, le covid refait surface au Nîmes Olympique. Ce matin, cinq joueurs ont été testés positifs et sont donc partis s'isoler : Patrick Burner, Naomichi Ueda, Kelyan Guessoum, Nasser Djiga et Amjhad Nazih. Quatre défenseurs et le troisième gardien dont le staff va devoir se priver samedi pour affronter Paris FC, samedi à 19h.

D'autant plus que Benoît Poulain est encore en phase de réathlétisation et ne sera pas prêt pour cette rencontre. Scotty Sadzoute sera sans doute forfait. Resté aux soins ce matin, le latéral gauche souffre d'une lésion à la cuisse. Cela fait donc six défenseurs indisponibles. Ils n'étaient plus que quatre à s'entraîner à la Bastide ce matin : Maël Durand de Gevigney, Thibaut Vargas, Ronny Labonne et le jeune Rayan Nasraoui. Avec Nicolas Benezet et Yassine Benrahou, cela porte à neuf le nombre d'absents pour samedi. En attendant de voir si d'autres cas de covid ne sont pas décelés... L'ensemble des membres du groupe professionnel sera testé quotidiennement jusqu'à samedi a annoncé le club.

Une situation qui forcément agace le coach Nicolas Usaï : "Je veux rester focalisé sur Paris FC, le reste je ne veux pas en entendre parler." Ce dernier est lassé de voir autour du club que "des ondes négatives". Entre la place de relégable (17e) en championnat, le conflit entre Rani Assaf et les supporters, la situation de Nicolas Benezet et désormais le covid, cela commence à faire beaucoup pour le NO. Mais le staff espère que l'équipe alignée samedi fera preuve de résilience et que la victoire n'en sera que plus belle.

Corentin Corger

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais