A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 28.01.2022 - boris-boutet - 3 min  - vu 1098 fois

NÎMES OLYMPIQUE Remettre les gaz contre Valenciennes

Nîmes et Valenciennes se retrouvent aux Costières ce vendredi. (PHOTO via MAXPPP: BAZIZ CHIBANE/ LA VOIX DU NORD) - PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

L'entraîneur nîmois, Nicolas Usaï. (Photo Boris Boutet)

Ce vendredi à 19 heures au stade des Costières, le Nîmes Olympique (11e, 26 points) reçoit Valenciennes (18e, 22 points) et retrouve la compétition après trois semaines sans match. Une période que les Crocos ont tenté de mettre à profit avec un gros travail athlétique. 

C'est l'heure de remettre les gaz. Après un seul match joué - et remporté à Dijon (1-2) - en cinq semaines et demi, les Crocos s'attaquent à un calendrier dense avec trois rencontres lors des huit prochains jours. La faute à une épidémie de covid qui a lourdement touché le club nîmois à la mi-janvier, conduisant au report des matches contre Valenciennes et Pau prévus avant la trêve internationale. "C'est assez particulier comme situation, reconnait le nouvel entraîneur gardois, Nicolas Usaï. On peut même parler d'une période de préparation, puisque, paradoxalement, la trêve hivernale avant Dijon a été plus courte que cette période sans match."

"On a réussi à bien travailler, poursuit-il. On s'est adaptés. Au départ, on est partis sur des programmes individualisés pour les joueurs. À partir du milieu de la semaine dernière, ils ont réintégré petit à petit l'entraînement collectif. Samedi dernier, il y a eu une grosse séance physique qui a pas mal éreinté les joueurs et permis de remettre tout le monde au niveau." 

Priorité au maintien

De quoi lancer réellement une fin d'hiver qui réussit historiquement très bien au Nîmes Olympique. Cette saison, elle doit rapprocher les Crocos du maintien, véritable "obsession" de son nouveau coach qui la transmise à tout son groupe. "C'est la priorité, confirme Gaëtan Paquiez. Maintenant, si on négocie bien les trois matches à venir, on se rapprochera du haut de tableau." 

Tous l'ont constaté, dans ce championnat de Ligue 2 extrêmement homogène, tout va très vite. L'exemple des Dijonnais, moribonds et battus par les Crocos il y a trois semaines et remontés à la 7e place à la faveur de deux victoires consécutives, a de quoi inspirer. D'autant que le dernier match des Nîmois a suscité un léger regain d'optimisme. "On a montré que l'on peut être bons dans les transitions, capables de se créer plusieurs occasions puis de tenir bon à 10 contre 11", rappelle le latéral droit du N.O.

Des vertus qu'espère retrouver Nicolas Usaï dès ce vendredi. Si ce dernier se dit "très satisfait de l'investissement de son groupe", il ne se fait aucune illusion : "Le révélateur, c'est le match qui arrive, estime-t-il. On risque de manquer de rythme, mais Valenciennes est dans le même cas que nous. C'est une bonne équipe solide qui défend bien et met beaucoup d'intensité en milieu. Ils ont fait de bonnes performances récemment à Ajaccio (0-0) et Sochaux (1-1)." 

Il a la dalle et un discours de gagne"

Pour faire la différence aux Costières où les Crocos ont des difficultés cette saison, l'une des clés sera de retrouver de la verticalité entrevue à Dijon. Ça tombe bien, c'est aussi l'une des idées fixes du nouvel entraîneur gardois. "C'est un coach déterminé, peut-être plus encore que ses joueurs, apprécie Gaëtan Paquiez. Il a la dalle et un discours de gagne. Je pense que le président ne s'est pas trompé avec lui." 

Parmi les nouveautés aperçues en Bourgogne, le replacement gagnant de Ponceau dans un rôle de meneur de jeu pourrait être reconduit lors des prochains matches. Peut-être dès ce vendredi, même si le joueur prêté par Lorient "a mis du temps à réintégrer le groupe suite au covid avant de retomber malade ce dimanche, l'empêchant de s'entraîner en début de semaine", indique son coach. Absent pour la première de Usaï, Benrahou devrait quant à lui être utilisé en électron libre, tantôt à droite, tantôt derrière l'avant-centre.

Quoi qu'il en soit, si les choses sont assez claires en défense en raison des absences - Sainte-Luce (suspendu), Ueda (en sélection), Briançon (en phase de reprise) et Mbow (non-qualifié) - le technicien croco aura des choix à faire au milieu de terrain et en attaque où les possibilités sont plus nombreuses qu'il y a trois semaines. Sa seconde composition d'équipe depuis son arrivée devrait nous apprendre à quel point son arrivée a rebattu les cartes.

Boris Boutet

Le onze probable : Bratveit - Burner, Guessoum, Martinez (cap.), Paquiez - Fomba, Valerio - Benrahou, Ponceau, Eliasson - Koné

Remplaçants : Dias - Pontet, Philibert, Delpech, Sarr, Doucouré, Ómarsson.

Boris Boutet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais