A la une
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 22.01.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 760 fois

PRÉSIDENTIELLE Gilbert Collard : "Éric Zemmour est la dernière chance pour la France"

Depuis plusieurs semaines, Gilbert Collard, le député européen du RN hésitait à franchir le pas pour rejoindre Éric Zemmour. C'est désormais chose faite comme il annonce à Objectif Gard.

Objectif Gard : Votre décision est prise ?

Gilbert Collard : Oui. La dynamique est clairement du côté d'Éric Zemmour pour cette Présidentielle. Il donne pour moi à la politique ses lettres de noblesse. Je suis un homme libre comme lui et je crois que nous sommes dans une familiarité politique. Je dirais que je mise sur un autre jockey mais c'est le même cheval.

Vous rejoignez Éric Zemmour parce que vous n'êtes plus d'accord avec la stratégie de Marine le Pen ?

Je n'ai rien contre Marine le Pen. Je ne dirais pas du mal du Rassemblement national. Un jour viendra où par la force des choses Marine le Pen rejoindra Reconquête !

En attendant, vous risquez de vous faire exclure d'office du RN non ?

Je vais vous confesser que je n'ai même pas repris ma carte du RN donc ils vont avoir du mal à m'exclure. J'ai prévenu le directeur de cabinet de la candidate et je me suis entretenu longuement avec Julien Sanchez, le maire de Beaucaire. Je conserve mon amitié pour lui et pour Yoann Gillet, c'est le principal.

Quand on regarde les sondages, on ne peut pas dire qu'Éric Zemmour fasse la course en tête. Au contraire, Marine le Pen est toujours devant lui...

Un dernier sondage le place à 15%. Et je vous ferais remarquer qu'un sondeur canadien, qui était le seul à avoir vu la victoire de Donald Trump, étonnamment, place Éric Zemmour victorieux à la Présidentielle. Je vais vous dire, moi je m'en fous qu'il gagne ou pas. À la fin, c'est le combat d'idées qui m'intéresse. C'est ce qui m'anime aujourd'hui. J'aimerais bien sûr qu'il gagne, car il est la dernière chance pour la France, pour conserver notre souveraineté.

Etes-vous d'accord avec ses propos sur Vichy, sur les prénoms ou encore sur la place des jeunes porteurs de handicap au sein de l'école publique ?

Non. Ma participation a son projet a donc pour objectif d'accompagner ses propositions en y apportant des correctifs. C'est mon humble contribution que je propose en le rejoignant.

Propos recueillis par Abdel Samari

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio