A la une
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 29.04.2022 - corentin-corger - 3 min  - vu 544 fois

USAM Nîmes domine Saran et peut encore croire à l'Europe

Acquevillo n'a pas fait de cadeau à son ancienne équipe (Photo Lisa Castres/USAM)

Nyateu a signé une belle prestation contre Saran (Photo Lisa Castres/USAM)

Au terme d'un match globalement maîtrisé, Nîmes s'est imposé 32-25 à Saran pour le compte de la 24e journée de Starligue. Avec ce succès, l'USAM peut encore espérer terminer européen en fin de saison. 

Au moment d'aborder cette rencontre face à Saran, Nîmes accuse cinq points de retard sur le cinquième Chambéry, vainqueur de Limoges (34-27) en match avancé de cette 24e journée et quatre sur Toulouse, sixième. La Green team n'a alors pas d'autres choix que de s'imposer chez une formation qui joue le maintien pour maintenir la pression et rester dans la course à la qualification européenne. Et cela débute plutôt bien avec un trois sur trois pour Guigou dans une salle à guichets fermés (3-7, 13e).

Après trois semaines de trêve sans compétition, les Usamistes ressentent un manque et le montrent avec beaucoup d'envie dans leur jeu. Comme un quarterback de football américain, Desbonnet signe sa relance classique pour son receveur Sanad qui fait mouche. Les visiteurs dominent avec une défense solide sur laquelle se heurte Saran. Les Nîmois prennent jusqu'à cinq buts d'avance en capitalisant sur les arrêts de leur dernier rempart (6-11, 20e). Mais dans ce dernier tiers de la première période, la tendance s'inverse et les Nîmois éprouvent des difficultés à marquer.

Ils ratent plusieurs opportunités pour prendre véritablement le large. Desbonnet tape le poteau de loin, Tobie bute sur Gauthier et Gibernon manque le cadre. Seulement deux buts inscrits en huit minutes pour les Gardois. Ainsi, malgré une première balle sauvée par Desbonnet devant Sevaljevic à sept mètres, les Saranais parviennent à réduire l'écart et à revenir à moins deux notamment grâce à la performance de Matteo Fadhuile. Ce joueur de 19 ans, prêté par Nantes à Saran, n'est autre que le demi-frère d'Elohim Prandi, ancien nîmois. Grâce à Nyateu, Nîmes mène logiquement de trois unités à la pause (12-15).

Sanad et Desbonnet décisifs

Dès le retour des vestiaires, la Green team fait le break par l'intermédiaire de Sanad et Nyateu, auteur d'une belle prestation ce soir (12-17, 32e). Mais l'équipe du Loiret n'abdique pas et reste à portée d'un retour au tableau d'affichage (19-21, 43e). Yann Balmossière est contraint de prendre un temps mort pour tenter de mettre fin au temps faible de son équipe pour repartir de l'avant. Il faut attendre de voir le 14e du classement revenir à une unité pour que l'USAM réagisse et en remette une couche (20-24, 48e).

Les coéquipiers de Julien Rebichon ont appuyé au bon moment et enfoncent le clou en fin de rencontre (22-30, 25e). Sanad termine avec 13 réalisations au compteur et Nyateu dépasse la barre des 400 buts marqués en première division. Les Saranais craquent dans ces dernières minutes et doivent même jouer quelques secondes en triple infériorité numérique. Un succès obtenu facilement avec un Desbonnet des grands soirs qui réalise la bagatelle de 16 arrêts.

Finalement, les Usamistes s'imposent 32-25 et restent en embuscade à trois points de Chambéry, sixième. Finir à cette place, synonyme de qualification européenne, est encore possible à six journées de la fin du championnat.

24e journée de Starligue. Halle Des Sports Du Bois Joly. Arbitres : MM. Picard et Vauchez. Saran - USAM Nîmes Gard 25-32. (Mi-temps : 12-15). Deux minutes à Saran : Caron (25e, 52e), Simovic (31e), Mosindi (53e), Eymann (53e) Deux minutes à Nîmes : Nyateu (24e), Jakobsen (39e, 59e). 

Saran : Gauthier (2 arrêts sur 17 tirs dont 0/1 au pen), Tepper (2 arrêts sur 18 tirs dont 0/3 au pen); Sevaljevic (5/10 dont 0/1 au pen), Blanc (1/2), Deumal (1/2), Fadhuile (3/6 dont 1/1 au pen), Robyns (2/4), Munoz Cabezon (4/6 dont 0/1 au pen), Caron, Mosindi (3/7), Simovic, Foucault (1/2), Toupance (1/1), Taufond (0/1), Ramond (3/5), Eymann (1/4). Entraîneur : Fabien Courtial. 

Nîmes : Desbonnet (16 arrêts sur 39 tirs dont 2/2 au pen), Paul; Poyet, Gallego (2/2), Rebichon (1/1), Nyateu (4/5), Jakobsen (2/2), Gibernon (1/2), Dupuy, Guigou (3/3), M.Salou (2/4), Tobie (0/2), Acquevillo (3/5), Minel (1/4), Sanad (13/15 dont 4/4 au pen). Entraîneur : Yann Balmossière. 

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais