Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 01.07.2021 - boris-boutet - 2 min  - vu 1891 fois

AIGUES-MORTES Après une longue convalescence, le maire Pierre Mauméjean a fait son retour au conseil municipal

Pierre Mauméjean, au centre, micro en main, a fait son retour en conseil. (Photo Boris Boutet)

Ce mercredi, la salle de l'Oustaou, à Aigues-Mortes, accueillait un conseil municipal. Sévèrement touché par la covid-19 en mars, le maire Pierre Mauméjean ne devait faire son retour qu'à la rentrée. Mais l'amélioration de son état de santé lui a permis de présider l'assemblée plus tôt que prévu. 

La grande forme n'est pas encore revenue, mais Pierre Mauméjean a bel et bien fait son retour au conseil municipal d'Aigues-Mortes. "J'ai été hospitalisé car mes poumons étaient particulièrement touchés et je ne suis pas passé loin de la réanimation, explique-t-il. Mais depuis, mon état s'améliore de manière continue. J'ai suivi tous les dossiers à distance depuis ma sortie de l'hôpital. On m'annonçait une convalescence de six mois, mais comme j'allais mieux, je voulais revenir en conseil avant l'été." 

En ouverture de séance, le maire a apporté son soutien à Cédric Bonato, son prédécesseur et opposant, en proie à de sérieux problèmes de santé et qui combat actuellement contre la maladie. À l'ordre du jour de la séance, le tourisme avait, sans surprise, une place importante. L'assemblée a notamment voté les taxes de séjour pour l'année 2022 et adhéré à l'association européenne des villes de sel. L'objectif de l'opération est d'améliorer la promotion, la valorisation et la protection des différentes ressources du territoire.

Les élus ont également planché sur un nouveau projet éducatif de territoire (PEDT) pour la période 2021-2024. Celui-ci se décline autour de plusieurs objectifs parmi lesquels figurent un renforcement de l'offre périscolaire, la promotion de la citoyenneté, des valeurs de la République et de la laïcité ou encore la lutte contre toutes les formes d'inégalités.

En fin de séance, les subventions pour les différentes associations locales ont été votées pour un total d'un peu plus de 48 000€. Si le groupe Le Revivre a voté en faveur de cette délibération, il a - par la voix de Joachim Rams - regretté de ne pas disposer "d’information permettant d’émettre un avis pertinent sur les données de répartitions et que le conseil municipal soit ainsi considéré comme une simple chambre d’enregistrement." De retour aux affaires, Pierre Mauméjean a quant à lui annoncé son intention de recevoir prochainement les leaders des groupes d'opposition pour débattre des sujets importants concernant la commune.

Boris Boutet

Boris Boutet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio