Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 08.03.2015 - eloise-levesque - 1 min  - vu 528 fois

ALÈS Bilan mitigé pour le premier salon de l'érotisme

Spectacle ouvert aux plus de 16 ans. EL/OG

Sex-toys, strip-teases, tenues affriolantes et autres spectacles privés, le parc des expos d'Alès accueille jusqu'à ce soir et pour la première fois le salon de l'érotisme. Une édition pilote peu concluante pour les organisateurs qui n'ont comptabilisé qu'entre 3000 et 4000 visiteurs sur deux jours.

Pour cette première fois à Alès, les organisateurs avaient misé modeste. 15 exposants et seulement la moitié du parc des expositions occupé. "On tourne dans toute la France et chaque année on essaye des villes moyennes pour prendre la température et voir comment ça se passe", précise Florence Ferrat, organisatrice.

Les strip-teases senchainent dans la salle de spectacle. EL/OG

Lounge et snack quasi-vides, affluence restreinte, après un essai à Nîmes plutôt concluant l'an dernier, le bilan alésien est très mitigé à quelques heures de la clôture du salon. "On visait au minimum 5000 visiteurs. On en a accueilli entre 3000 et 4000", estime-t-elle. En cause, selon elle, le beau temps affiché tout le week-end sur le ciel cévenol. "Par ailleurs, on avait l'impression d'être attendus, mais les gens sont finalement frileux et pudiques", précise-t-elle avant de nuancer, "la première édition n'est jamais extraordinaire. Il faut le temps que les gens s'habituent et que les mentalités s'ouvrent".

La société organisatrice Eropolis ignore encore si elle reviendra dans la capitale cévenole, mais "rien n'est perdu", selon Florence Ferrat. "Dans tous les cas, ce serait dans deux ans, pas en 2016".

Salon ouvert jusqu'à 20h ce dimanche.

Eloïse Levesque

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais