Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 02.03.2019 - tony-duret - 1 min  - vu 14696 fois

ALÈS Gilets jaunes : du rire aux larmes

Ambiance tendue près de la sous-préfecture ce samedi 2 mars. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi 2 mars, l'acte XVI des Gilets jaunes a rassemblé environ 2 000 personnes à Alès. La manifestation, d'abord pacifique, a dégénéré vers 16h. Retour sur cet après-midi en images. 

Le rassemblement des Gilets jaunes a commencé dans la bonne humeur devant le Cratère. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Près de 2 000 personnes ont ensuite défilé dans les rues du centre-ville. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Arrivés sur la place de la mairie, les Gilets jaunes entonnent la Marseillaise. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un dernier arrêt sur la place des Martyrs avant de rejoindre la sous-préfecture encadrée par les CRS. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Premier face à face entre Gilets jaunes et CRS. Ce samedi, une centaine de policiers était mobilisée. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pendant près de 30 minutes, les CRS venus d'Avignon reçoivent des projectiles. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un impressionnant galet lancé sur les CRS ce samedi. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un CRS blessé à la main. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pour disperser les casseurs, les CRS ont chargé à plusieurs reprises. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Les gaz lacrymogènes se sont répandus dans les rues d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un Gilet jaune en larmes à cause des gaz lacrymogènes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En fin d'après-midi, le calme est revenu mais le boulevard Louis Blanc, devant la préfecture, conserve les stigmates des violents échanges entre CRS et Gilets jaunes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Tony Duret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais