Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 12.04.2018 - elodie-boschet - 1 min  - vu 307 fois

ALÈS Un rassemblement ce samedi contre la politique migratoire

Les membres du collectif Solidarité migrants Alès appellent à un rassemblement ce samedi devant le Cratère. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le collectif Solidarité migrants Alès appelle à un rassemblement, ce samedi 14 avril à 10h30 sur le parvis du Cratère, pour alerter sur « les dangers » du projet de loi « asile et immigration ».

Le texte, très controversé, sera débattu lundi 16 avril dans l’hémicycle. Dans les grandes lignes, il prévoit la réduction des délais d’instruction de demande d’asile de 120 à 90 jours, le délai de recours ramené à 15 jours au lieu d’un mois, l’allongement de la durée des séjours en rétention administrative de 45 à 90 jours ou encore des choix imposés sur la région d’accueil. Autant de mesures qui inquiètent de nombreuses associations et organisations humanitaires.

À Alès, le collectif Solidarité migrants s’inscrit pleinement dans ce mouvement de contestation et dénonce une politique migratoire « rétrograde ». « On doute fortement que ce projet de loi puisse favoriser l’intégration des réfugiés », relève Sophie de Chastellier, porte-parole du collectif. « Cela va au contraire fabriquer encore plus de déboutés qui seront reconduits chez eux », renchérit Jacqueline Tardieu pour Amnesty International. « On est la cinquième puissance mondiale, on est donc assez riche pour accueillir tout le monde », ajoute encore Sophie de Chastellier.

Samedi, les membres du collectif et des diverses associations liées se rassembleront devant le théâtre du Cratère pour sensibiliser la population « sur la dangerosité et l’inhumanité des politiques actuelles. » Le rendez-vous est donné à partir de 10h30.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais