Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 12.03.2021 - marie-meunier - 2 min  - vu 263 fois

BAGNOLS/CÈZE Pour Christian Roux, la grande consultation citoyenne est un « semblant de démocratie »

Depuis une semaine, la mairie de Bagnols/Cèze a lancé sa grande consultation citoyenne. Il s’agit d’un questionnaire adressé aux habitants pour connaître leur avis sur différentes thématiques telles que la scolarité, l’environnement, la tranquillité publique, la culture, la jeunesse, le patrimoine…

« Votre avis nous intéresse et nous en tiendrons compte dans les décisions pour améliorer notre cadre de vie », indique la Ville en préambule des différents items. Sauf que la méthode ne satisfait pas vraiment Christian Roux, délégué du Parti radical de gauche du Gard rhodanien et ex-candidat aux municipales. Ce dernier qualifie le questionnaire de « semblant de démocratie ».

« Afin que cette consultation soit crédible et sérieuse, encore faut-il que les retours de questionnaires soient fidèles et représentatifs de la population locale (il est important à la lecture des résultats de s'assurer de la représentativité d'un échantillon en lui affectant une structure similaire à celle de la population Bagnolaise - par tranche d'âge, sexe, classes socio - professionnelles...), sans quoi le résultat n'a pas de valeur ni de sens », introduit-il dans son communiqué.

« Qui serait contre la construction de logements étudiants, de plus de sécurité dans la ville, de la création de festivals? »

Il trouve « curieux » qu’il soit demandé aux Bagnolais répondants de laisser leurs coordonnées sur la feuille pour recevoir le résultat de l’enquête. « La logique voudrait que le Maire précise que les résultats seront disponibles à compter de telle date sur le site de la ville, les réseaux sociaux, le bulletin municipal... » Et de rebondir : « Pourquoi l'enquête n'est-elle pas faite par un organisme indépendant et professionnel ? »

Il déplore aussi le fait que la plupart des questions soient fermées et qu’il n’est possible de répondre que par oui ou non. Il soulève : « Qui serait contre la construction de logements étudiants, de plus de sécurité dans la ville, de la création de festivals […] ? »

Pour le délégué du PRG du Gard rhodanien, d’autres interrogations pertinentes se posent comme : « Que pensent les Bagnolais du logement social : devons-nous poursuivre l’augmentation des 36% actuels, quand la loi prévoit 25%. » ; « Que pensent les Bagnolais de l'attribution des logements sociaux qui ne prend pas en compte l'augmentation du communautarisme ? » ou encore « Que pensent les Bagnolais de la rénovation du centre-ville ? De la propreté des rues ? »

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais