Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 14.01.2022 - stephanie-marin - 3 min  - vu 1262 fois

BEAUCAIRE D'Alzon : 8M€ engagés pour le transfert du collège, du lycée pro et du CFA sur le site Saint-Félix

Yvan Lachaud, directeur général de l'Institut Emmanuel d'Alzon a présenté ce jeudi les travaux engagés sur le site Saint-Félix à Beaucaire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) - Romain CURA

Le chantier est colossal. Une fois achevé, le site de d'Alzon Saint-Félix pourra accueillir jusqu'à 1 500 êtres, de la crèche à l'enseignement supérieur. Coût de l'opération : 8 millions d'euros.

Sur le site de Saint-Félix, les anciens bâtiments du petit séminaire du diocèse de Nîmes situés sur un terrain de trois hectares à Beaucaire font peau neuve. Lié à la Fondation Saint-Pierre par un bail à construction, l'Institut Emmanuel d'Alzon a entrepris depuis son installation en 2011 dans la commune frontalière aux Bouches-du-Rhône, 10 millions d'euros d'investissement. Parmi les chantiers remarquables de ces dix dernières années, la rénovation de l'école primaire en 2014 pour 2,5 millions d'euros, mais aussi la création cinq ans plus tard de la crèche disposant de 60 berceaux ainsi que d'un espace restauration sur Saint-Félix. Une enveloppe de 4,5 millions d'euros a été consacrées à ces deux chantiers, dont 800 000€ versés par la Caisse d'allocations familiales. En 2021, ce sont les classes de maternelle qui ont été rénovées pour 500 000€.

"La situation dans laquelle nous sommes ne pouvait être que provisoire"

Cette suite de chiffres n'est pas terminée car en 2022, quelque 8M€ supplémentaires seront dédiés à un nouveau chantier engagé par ce fleuron de l'enseignement privé. "Nos établissements situés dans le centre-ville de Beaucaire (site Notre-Dame, rue de la République, Ndlr), le collège, le lycée professionnel et le centre de formation d'apprentis, ne peuvent plus rester dans leurs locaux pour des raisons pragmatiques et de sécurité", indique Yvan Lachaud, directeur général de l'Institut d'Alzon. Et son directeur-adjoint, Jean-Michel Barin de poursuivre : "Nous sommes à l'étroit, répartis sur plusieurs niveaux. La situation dans laquelle nous sommes aujourd'hui ne pouvait être que provisoire." La Région Occitanie a attribué une subvention de 2,2M€ pour la partie lycée professionnel.

En rouge et en jaune sur cette maquette, toutes les parties concernées par les travaux en cours. Ceux-ci étant finis, Yvan Lachaud prévoit la rénovation de la chapelle. (Photo : Institut E.d'Alzon)

Car la décision a été prise de déplacer les trois entités de Notre-Dame vers le site Saint-Félix. Une chose facile à dire, la réalisation est bien plus complexe. D'abord parce que le site est situé tout près du Rhône, en zone inondable. Pour répondre à cette problématique, un escalier monumental menant au sommet de la colline voisine, a été construit pour permettre l'évacuation des enfants en toute sécurité. "Nous remercions la mairie de Beaucaire pour le soutien apporté sur ce projet", souligne Yvan Lachaud. Une coopération public-privé naturelle pour le maire Julien Sanchez qu'il souhaite poursuivre. Rappelons que la municipalité beaucairoise intervient sur les frais de fonctionnement de la crèche de d'Alzon à hauteur de 220 000€ par an.

Henry Brin, conseiller régional et le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, accompagné de son adjointe déléguée aux affaires scolaires, Marie-France Pérignon et de son directeur de cabinet Yoann Gillet, ont participé à la visite des travaux organisée ce jeudi. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

Quant au reste des travaux, la visite officielle organisée ce jeudi en présence du maire de Beaucaire, Julien Sanchez et du conseiller régional, Henry Brin, a permis à chacun de se rendre compte de leur ampleur. Car pour pouvoir accueillir ses nouveaux pensionnaires, d'Alzon s'est attaqué à la rénovation de bâtiments existants mais vétustes pour gagner 4 000m2 de surface supplémentaires, passant ainsi à 10 600m2. S'ajoutent, en plus des classes dédiées aux collégiens, lycéens et étudiants, un internat d'une quarantaine de lits et d'une salle polyvalente pouvant d'une capacité de 300 personnes.

Le chantier est lancé sur le site de d'Alzon Saint-Félix qui accueillera le collège, le lycée professionnel et le CFA de Notre-Dame entre 2022 et 2023. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

Si le calendrier est respecté, le collège et l'internat devraient ouvrir dès la rentrée de septembre 2022, le lycée professionnel et le CFA dans le courant de l'année 2023. Le site Saint-Félix pourra ainsi recevoir jusqu'à 1 500 enfants et étudiants. "C'est ambitieux mais il y a de la demande", assure la direction. L'espoir repose notamment sur le CFA et le développement de l'offre de formations. Ouvert en septembre 2021, le centre propose actuellement un CAP Accompagnant éducatif petite enfance et un BTS Management opérationnel de la sécurité.

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio