Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 08.05.2020 - norman-jardin - 3 min  - vu 5453 fois

FAIT DU JOUR Plongée à Serre Cavalier, deux résidentes guéries

(Photo Anthony Maurin).

Après avoir beaucoup souffert, le centre de gérontologie de Serre-Cavalier à Nîmes, a connu ce jeudi, un moment d’émotions, quand deux patientes sont sorties du service de Haute Densité Virale pour regagner leur chambre. Carmen et Françoise ont vaincu le coronavirus et c'est la plus belle des récompenses pour les soignants qui ont tenu à leur rendre hommage.

L'établissement Nîmois a été durement touché par le COVID, puisque 37 patients sont décédés depuis le début de la crise sanitaire, dont 18 du coronavirus et 19 pour lesquels il y a suspicion de COVID. Du côté du personnel, 59 agents ont été testés positifs. Des chiffres qui ont mis le centre de gérontologie sur le devant de la scène médiatique, pour de bien tristes raisons.

"Je suis certaine que d'autres vont s'en sortir"

Malgré cela, les agents ne ménagent pas leur peine, et ils ne comptent pas leurs heures. Alors, quand il y a une bonne nouvelle qui arrive, cela donne du baume au cœur. Ce jeudi après-midi ce n'est pas une mais deux patientes qui ont quitté le service de Haute de Densité Virale de l'établissement, pour regagner leur chambre.

Les deux héroïnes du jour sont la Bellegardaise Carmen (86 ans) et la Nîmoise Françoise (70 ans). Elles ont vaincu le coronavirus ! Les soignants ont tenu à rendre un bel hommage aux deux patientes avec haie d'honneur, applaudissements et bouquets de fleurs. Parmi les aides-soignantes, il y a Viviane qui ne cache pas sa joie "On est contentes pour nos patientes. Elles se sont bien battues et ça n'a pas été facile." Elle délivre ensuite un message d'espoir "Je suis certaine que d'autres vont encore s'en sortir. C'est une belle aventure humaine, des agents du CHU Carémeau sont venus en renfort. C'est un enrichissement humain au top".

"Ça nous donne beaucoup d'émotions, malgré la fatigue"

Il faut de nombreuses qualités pour tenir de coup dans leur métier et, en cœur, elles en dressent la liste "La rage, la volonté, l'entraide, la bienveillance et la patience." Elles sont bien entendu très touchées par les marques de soutien des français, que ce soit à travers un petit-mot, un dessin d'enfant, de la nourriture ou un don. Pour autant, elles soulignent que la meilleure façon de les aider, "C'est de rester chez vous et protégez-vous !"

Jane Price, cadre de santé au centre de gérontologie, est elle aussi ravie de ce dénouement heureux. " On a connu des moments très difficiles, et parfois on peut avoir des mauvaises surprises. Alors des cas comme les deux guéries d'aujourd'hui ça nous donne beaucoup d'émotions, malgré la fatigue. Cela nous encourage à continuer à soigner. On est là pour ça en fait."

"Ça a été dur, cela fait trois mois que je n'ai pas vu mes enfants"

Sous les applaudissements des soignants, Françoise regagne sa chambre. Fatiguée et émue, elle a conscience d'avoir traversé une période extrêmement difficile. "Ça a été dur, cela fait trois mois que je n'ai pas vu mes enfants, j'espère les voir très bientôt."  La Nîmoise rend son tour un bel hommage à ses sauveurs, "Tout le monde est très gentil, ça fait du bien de les avoir". À ce moment, les gorges se nouent et les yeux s'embrument de larmes.

C'est là la plus belle des récompenses pour les soignants et une infirmière tient à rappeler l'essentiel : "Ici c'est avant tout un lieu de vie". La guerre contre le coronavirus continue, mais ce jeudi après-midi, le centre de gérontologie de Serre-Cavalier a gagné une belle bataille.

Norman Jardin (avec Anthony Maurin)

Norman Jardin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais