Actualités
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 29.09.2022 - noemie-meger - 2 min  - vu 120 fois

HECTARE Pour Samuel Vivot, directeur opérationnel, il faut « bâtir plus intelligemment »

Projet de logements à Redessan (Photo hecatre)

Samuel Vivot (Photo Hectare)

Publireportage. Anciennement conducteur de travaux ou encore responsable de bureau d’études, Samuel Vivot a intégré le groupe Hectare en 2016 avant de devenir directeur opérationnel du secteur Est de l’Occitanie, il y a deux ans.

Dans la réalisation d’un projet, Samuel et ses équipes interviennent sur la faisabilité technique et financière d’un projet pour la partie montage d’opération et sur la réalisation des travaux pour la partie exécution. Actuellement, le directeur opérationnel travaille sur une vingtaine de projets avec une volonté d’aménager de manière durable. Fini la bétonisation de masse et l’utilisation systématique de l’enrobé et des revêtements imperméables qui ont un impact négatif sur la gestion et l’écoulement des eaux pluviales. « Nous créons des voiries moins imperméables sur nos nouveaux aménagements avec la mise en place de matériaux plus ouverts, perméables et drainants», explique Samuel Vivot. Au moment de construire un nouveau quartier, désormais plus rien n’est laissé au hasard.

Une réflexion en amont est lancée sur l’économie des énergies comme la consommation d’électricité avec la mise en place d’un éclairage plus intelligent comme des candélabres avec des ampoules Led ou une baisse de l’intensité lumineuse. Concernant la végétation, l’objectif est aussi de générer des économies d’eau. « Il y a eu une mode de mettre des plantes non adaptées à notre région, mais elles ne tiennent pas du tout dans le temps ou ont besoin de beaucoup d’eau pour survivre. Nous avons opté pour la plantation de végétaux régionaux comme les essences méditerranéennes plus résistantes et plus adaptées au climat de nos départements », explique-t-il.

« Construire plus responsable »

Le vert reprend le dessus dans l’urbanisme actuel et c’est tout un état d’esprit qui évolue. « On se doit de bâtir plus intelligemment et de construire plus responsable en se demandant : qu’est-ce que je veux laisser à mes enfants ? », poursuit ce papa de deux petites filles. Une démarche prônée par Hectare qui bénéficie aux futurs acquéreurs heureux de vivre dans un quartier de qualité composé de zones de verdures et d’îlots de fraîcheur. Dans certains de ces nouveaux projets, l’aménageur souhaite limiter l’omniprésence visuelle de la voiture en créant des zones de parking excentrées, ce qui permet de favoriser l’accès aux habitations et aux équipements via des cheminements piétons.

La volonté est de replacer du végétal notamment dans la gestion des clôtures en façade de rue à la place des traditionnels murs. Dans son activité, Samuel Vivot a fait évoluer sa manière de créer ses nouveaux projets en tenant compte de l’environnement existant et en co-aménageant avec les communes afin de créer un nouveau quartier qui a sa propre identité mais qui est lié au contexte local. « Nous ne souhaitons pas faire rentrer notre projet au chausse-pied sur un terrain, mais plutôt l’adapter en conservant par exemple l’existant comme la végétation remarquable ou des ouvrages intéressants. » C’est avec cette ambition qu’un lot de 73 logements est en train de voir le jour du côté de Redessan.

Noémie Meger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais