Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 17.04.2024 - La rédaction sport - 4 min  - vu 4763 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 17 avril

Le stade des Costières 

- Photo Anthony Maurin

Découvrez les détails du projet de réhabilitation du stade des Costières 

Nîmes Olympique

Plus de pesage Est ? Le tant attendu rapport de réhabilitation du stade des Costières est enfin arrivé sur le bureau du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier. La Ville travaille activement sur l’arrivée d’un nouveau repreneur – si Rani Assaf veut vendre, ce qui ne semble pas à l’ordre du jour – et serait ainsi contrainte de rénover le stade des Costières. L'enceinte nîmoise avait été laissée à l’abandon, dans l'attente du nouveau stade que projetait de construire Rani Assaf. La municipalité avance donc de son côté et, selon ce rapport, devrait débourser 9 millions d’euros pour rénover l’enceinte, inaugurée en 1989. En se basant sur cette étude, la mairie conserverait les tribunes Nord et Sud, mais démolirait la tribune Ouest pour construire un bâtiment et le louer à des entreprises du tertiaire. Parmi les potentiels futurs locataires, Bastide Médical, sponsor maillot du Nîmes Olympique, pourrait s'y installer. Le leader des soins de santé à domicile devait aussi déplacer son siège près du stade des Costières lors du projet initial de Rani Assaf. Avec ses loyers, le but est d’avoir un équipement rentable toute l’année et pas seulement les soirs de match. Tiens, cela nous rappelle quelqu’un… Du côté de la tribune Est, celle qui abritait jadis le groupe ultra des Gladiators, il est prévu aussi un aménagement. Enfin, la Ville prévoit de refaire tout l’éclairage, la pelouse et de rénover les tribunes conservées. Dans un premier temps, le stade sera homologué seulement pour le National, mais avec la perspective de pouvoir être rapidement opérationnel en cas de remontée en Ligue 2. La Ville est prête, mais encore une fois tout cela est lié à un seul homme qui attend peut-être la fin de la saison et le maintien ou non en National pour se décider sur son avenir au club. Sécurité, grands travaux ainsi que les élections européennes et municipales, retrouvez demain matin à 7 heures sur Objectif Gard une grande interview du maire de Nîmes Jean-Paul Fournier. 

La saison est terminée par Abdoulaye Sané. • Photo : Anthony Maurin

Saison terminée pour Sané. On ne verra peut-être plus Abdoulaye Sané sous le maillot de Nîmes Olympique. L’une des trois recrues du mercato hivernal, s’est engagée avec le NO, le 29 janvier dernier et pour une période de six mois. Après six matchs (dont une titularisation), et deux buts marqués (contre Villefranche-Beaujolais et Marignane-Gignac), le parcours nîmois de Sané va s'arrêter là. On se souvient aussi de son pénalty raté, en fin de rencontre, à Dijon (1-1) et qui coûte deux points au clasement. L’attaquant sénégalais n’aura pas l’occasion de montrer en peu plus l’étendue de ses qualités car il s’est blessé lors de la défaite à Épinal (2-1, le 5 avril). Le verdict est sans appel puisque l’ancien sochalien est victime d’un arrachement à un adducteur. Cette blessure va tenir Sané éloigné des terrains pendant plusieurs semaines et il ne sera pas rétabli avant de la fin de la saison et le terme de son contrat. C’est un nouveau coup dur pour les Crocodiles qui perdent une de leurs armes offensives.

USAM Nîmes Gard

Luc Tobie et les Nîmois retrouvent leur ancien coach • Photo USAM

Repartir de l’avant. Après le coup d’arrêt et la défaite à Chambéry (39-31), l’USAM Nîmes Gard enchaîne un deuxième déplacement, ce jeudi à 20 heures, du côté de Dunkerque. Face à la formation de Franck Maurice, ancien coach de la Green team, les Usamistes ont l’occasion de relancer une série de victoires avant d’accueillir consécutivement Chartres et Ivry, classés en bas de tableau. En cas de succès chez le onzième, Nîmes, sixième, resterait au contact de cette fameuse cinquième place, l’objectif de cette fin de saison. D'autant plus que la fin de saison s’annonce compliquée avec les déplacements à Paris et Nantes, entrecoupé de la réception de Limoges. Pour ce match dans le Nord, Rémi Peyre remplace Aleksandar Antic dans le groupe nîmois. Le jeune gardien Marius del Blanco continue de remplacer Alexandre Demaille, touché au coude. Boïba Sissoko, Hugo Kamtchop-Baril et Lou Derisbourg sont les autres absents usamistes.

Le groupe usamiste

Baznik, Del Blanco ; Rebichon, Vincent, Tobie, Dupuy, Minel, Acquevillo, Zuzo, Konradsson, Gibernon, Mohab, Sanad, Peyre, Poyet, Gallego.

Rugby Club Nîmois

Tournoi des six quartiers
Un tournoi pour les enfants de 9 à 11 ans.  • Photo de Lïana Delgado

Licence offerte. Pour sa 13e édition, le Tournoi des six quartiers réunit 120 jeunes filles et jeunes garçons cette semaine au stade Kaufmann. Ils ont entre 9 et 11 ans et viennent des six quartiers nîmois : Pissevin, Valdegour, Gambetta, Mas de Mingue, Chemin Bas d’Avignon et Route d’Arles. Chloé, une jeune participante dans l’équipe de Gambetta, explique : “J’apprécie le rugby et je suis contente d’en faire cette semaine. Ici on nous apprend le travail d’équipe, la communication entre nous et surtout on se défoule !”. Les jeunes sont encadrés par des animateurs et des éducateurs durant la semaine. “L’esprit du rugby est le dépassement et le combat collectif dans le respect et les règles. Je suis ravi de cet évènement qui fait grandir notre sport”, se réjouit Steeve Calligaro, président du RCN. Cette compétition est organisée par le club nîmois en partenariat avec la municipalité et le département. La finale du Tournoi des six quartiers, prévue le vendredi 19 avril à 15h30 au stade Kaufmann, est ouverte à tous. Pour tous les participants, le RCN offre dès la saison prochaine la licence qui coûte en principe 295 euros. L’enjeu est d’obtenir davantage de licenciés et de s’ouvrir à tous les publics. “Il y a d’avenir pour un club de rugby professionnel que s’il touche toute la population et toutes les parties du Gard”, conclut Steeve Calligaro.

Kick-Boxing

Sofian Hadj-Brahim connaît enfin son adversaire. Après son triomphe à Nice sur les terres de son adversaire Arthur Klopp en début d’année, le kick-boxeur alésien Sofian Hadj-Brahim part à la conquête de la Wako-Pro. La prestigieuse ceinture reconnue comme le Graal du circuit international de kick-boxing. Rien que cela ! Après des mois d'attente pour connaître son prochain adversaire, l'annonce est enfin tombée. Sofian Hadj-Brahim, invaincu depuis plus d'un an, se mesurera à l'espagnol Omar El Morabet dans la catégorie des -69kg. Le 1er juin prochain donc, à la halle des sports de Clavières à Alès, aura lieu une soirée de gala au sein de laquelle Sofian Hadj-Brahim tentera de décrocher ce titre de champion du monde. Cette soirée promet d'être spectaculaire, avec plusieurs combats amateurs prévus avant le combat tant attendu de l’enfant d’Alès, en clôture.

La rédaction sport

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio