Actualités
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 07.12.2017 - elodie-boschet - 1 min  - vu 422 fois

LES FUMADES Le futur jardin aromatique prend doucement forme

Le projet s’inscrit dans le cadre de la rénovation de la station thermale
Nolwenn, Matthieu et Victoria. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Trois élèves de l’École nationale du paysage de Versailles-Marseille planchent sur l’aménagement du futur jardin aromatique et botanique de la station thermale des Fumades. Ils ont présenté une première esquisse de leur travail, ce mercredi, à la Maison de l’eau.

Nolwenn, Matthieu et Victoria, âgés de 23 à 26 ans, ont jusqu’au moins de mars prochain pour dessiner les contours de ce jardin. Un peu plus d’un mois après le lancement du projet d’études, les élèves de l’École nationale du paysage ont déjà présenté une première ébauche aux différents acteurs de la réhabilitation de la station tels que Geneviève Coste, maire de la commune, Max Roustan, président d’Alès Agglo, ou encore Pierre Brun, président du Sivu.

Le parc sera dédié, en rive droite, à la culture de plantes à parfum, aromatiques et médicinales. « L’idée, explique Matthieu, c’est de développer l’image d’une ‘cité du bien-être’ au travers de l’agriculture, en faisant travailler des producteurs locaux. » En rive gauche, « il s’agit de redonner une identité au parc, de rendre l’espace plus ludique et pédagogique », ajoute Sandra Chapon, chargée de mission pour Alès Agglo. Pour l’heure, le travail est encore au stade de l’analyse et à l’identification des contraintes. D’ici son aboutissement, trois comités de suivis sont programmés avec les partenaires du projet afin qu’ils ne maquent rien de chaque étape.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais