Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 01.03.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 647 fois

NÎMES Des appareils photo de collection se négocient à l'Holiday-Inn

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Jusqu'à 16 heures se tient dans l'hôtel de ville active la 29 ème édition du salon collectionneurs photo-ciné. Entrée : 5 euros. 

L'intitulé de la manifestation est trompeur puisqu'il ne s'agit aucunement d'une exposition de photographies, mais plutôt d'une foire d'appareils photo. Troisième manifestation de France, après Bièvres et Chelles, le salon collectionneurs photo-ciné de Nîmes est l'un des plus prisés de France qui attire chaque année environ 300 personnes. Objectif du club Niépce et Daguerre, à l'origine de l'évènement : échanger et acheter des appareils anciens et, si possible, dénicher une pièce rare.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Pour ce faire, une soixantaine d'exposants venus des quatre coins de la France et même d'Europe exposent leur trésor… Ainsi, ce dimanche, les pédicules des multiples appareils dévoilent plus de 250 ans d'histoire de la photo qui puise ses origines au 19ème siècle.

Dans ce salon, on retrouve en grand nombre des appareils à soufflet, dont le système est le plus simple et le plus ancien.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Les appareils photos "made in France" sont légion comme le Lynx Pontiac des années 50 en aluminium. "L'Europe a été le berceau de la photographie", reconnaît Jean, de Carcasonne, à l'heure où l'Asie excelle dans le marché du numérique.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard. Pour contacter Jean : serenar@wanadoo.fr

Plus rare, l'appareil photo à deux objectifs pour la photographie stéréo (ancêtre du trois dimensions) qui apporte du relief à l'image, visible dans une visionneuse…

L'appareil photo stéréo de Gaumont a remporter le Grand Prix en 1900. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Visionneuse. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Enfin, dernière trouvaille, le Dubroni. L'ancêtre du polaroïde est capable de sortir une photo immédiatement après sa capture gâce au fixateur et révélateur qu'on incorpore dans l'appareil. Son prix illustre d'ailleurs sa rareté : 3 000 euros !

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais