Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 30.05.2018 - anthony-maurin - 1 min  - vu 491 fois

NÎMES "Espaces sensibles" au CHU

À Nîmes, le hall de l'Hôpital Carémeau accueille une belle exposition.
Le hall du CHU de Nîmes où sera dévoilée cette exposition Photo Anthony Maurin).

Le CHU de Nîmes (Photo Anthony Maurin)

Estival rime avec festival. C’est donc tout naturellement que le CHU de Nîmes a proposé à l’artiste montpelliérain Olivier Scher d’exposer ses clichés dans le hall central de l’hôpital universitaire Carémeau tout au long de l’été. Ses œuvres photographiques transposent sur papier glacé la relation complexe entre l’homme et son environnement.

Olivier Scher propose aux usagers du Centre hospitalier universitaire de Nîmes une série de 12 diptyques centrée sur le thème des relations qu’entretient l’homme avec la nature. Très engagé dans le domaine écologique, son travail nous fait prendre conscience de la fragilité de l’équilibre entre les êtres humains et leur environnement.

Organisée en partenariat avec la Scène de musiques actuelles de Nîmes métropole (SMAC) Paloma, cette exposition s’inscrit dans une démarche coopérative naissante entre le CHUN et Paloma. Titulaire d’un doctorat en Écologie, l’artiste a déjà collaboré avec la salle de spectacle puisque ses clichés sont issus de concerts qui se sont déroulés au sein de la structure. Ce triptyque culturel témoigne à la fois d’un engagement culturel et environnemental de la part du CHUN.

Lors de cette exposition, qui se veut ludique et ancrée dans l’ère du numérique, chaque photographie sera accompagnée d’un QR code que tout usager pourra scanner via son smartphone. Il sera ainsi redirigé vers un lien musical, sur lequel il pourra écouter la musique du concert duquel est issu le cliché.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais