Actualités
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 29.01.2022 - anthony-maurin - 2 min  - vu 245 fois

NIMES Impressions carnavalesques de Victorien Ezard

Trois toiles de Victorien Ezard (Photo Victorien Ezard).

Le nombre des sots est-il infini ? Voilà une chose qui n'est pas impossible ! Pour vérifier la chose, Victorien Ezard vous propose une nouvelle expo.

Du 4 au 20 février prochain, c'est à la galerie 4,BARBIER Vitrine d’art contemporain , située 4 rue Maubet que se tiendra cette nouvelle exposition. De l'artiste lui-même, voici quelques mots de mise en perspective du travail fourni. "Des masques, des masques à toutes les sauces : des masques au ketchup, des masques à la sauce andalouse, des masques à la mayonnaise. Des masques rires, des masques pleurs et dans tout ça de belles couleurs, celles des forains et artificiers, celles qui tentent de cacher la misère. Je me demande souvent si avec tous ces masques on réussit encore à rire. On finit par croire que la fête est finie! Alors une fois de plus on espère! Quoi ? Je ne sais pas ! On tente, on essaye de souffler sur les braises pour que le feu jaillisse encore. On essaye de tenir comme un funambule sur un fil de plus en plus maigre. Nos morts reviendront-ils en ces temps si carnavalesques ?"

4, BARBIER organise depuis 20 ans, dans son lieu/vitrine de Nimes, ainsi que "hors les murs", en France  ou dans d’autre pays d’Europe, nombre d’expositions et d’évènements auxquels vous êtes fidèles, parfois de longue date. L'asso bénéficie du seul soutien financier institutionnel de la Ville de Nîmes, mais  fonctionne surtout grâce au soutien financier de ses adhérents. Si vous appréciez l’esprit et les propositions artistiques de 4, BARBIER, ainsi que l’engagement de ses bénévoles, si vous pensez que ce lieu doit continuer à exister pour les artistes, pour les amateurs d’art, pour le public... Vous pouvez soutenir son action en devenant adhérent (25 euros ou plus) mais vous pouvez aussi faire des dons en fonction de vos moyens.

Retour à l'expo de Victorien Ezard. "Je me demande si un jour nous pourrons de nouveau de nos pas fouler le sol du pays de cocagne! Là où l’âge d’or existe encore. Là où il est possible de rester à l’envers et de jouer comme des enfants ? Je me dis souvent que ces espaces chimériques ne sont que des "Fata Morgana" provisoires. Un tour de piste supplémentaire. Olé ! Alors profitons en ! Le temps passe si vite... Car après tout, "stultorum infinitus est numerus."

Vernissage le vendredi 4 février à partir de 18h puis performance de l’artiste à 19h15. La galerie est ouverte le jour du vernissage et sur RDV au 06.41.97.48.78. C’est aussi une vitrine éclairée tous les jours jusqu’à minuit.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais