Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 04.05.2022 - corentin-corger - 2 min  - vu 1426 fois

NÎMES MÉTROPOLE Quatre clubs féminins inquiets pour leur santé financière

Une joueuse du Bouillargues Handball Nîmes Métropole (Photo BHNM)

Les clubs féminins de Bouillargues Handball Nimes Métropole, Football Féminin Nîmes Métropole Gard, Volley Club Nimois et Nimes Basket ont signé une lettre ouverte annonçant que Nîmes métropole ne leur verserait aucune aide financière en 2022 et s'inquiétant ainsi pour leur santé financière. 

Dans ce courrier, ces quatre clubs alertent sur la décision de Nîmes métropole de "supprimer toute aide financière apportée par la collectivité aux sports collectifs féminins. En effet, ces clubs qui jusqu'à ce jour bénéficiaient d'un marché public de prestation de service de Nimes métropole, ont appris oralement en mars qu'aucune aide financière ne leur serait attribuée en 2022. Pour justifier cette décision, il est fait état d'une impossibilité juridique. Laquelle ?", s'interrogent les signataires.

Les clubs de hand de Bouillargues, du foot féminin, du volley et du basket à Nîmes regroupent à eux plus de 1 200 licenciées. Des clubs qui s'étonnent de cette suppression alors "que dans le même temps les clubs sportifs masculins de Nîmes continuent à percevoir des aides financières sous forme de marché public de Nîmes métropole pour un montant total de 390 000 € : pour l'un 250 000 € et pour deux d'entre eux 70 000 €." 

"Mettre en difficulté ces clubs"

Dans le courrier, il est rappelé que les aides financières versées à ces clubs féminins ont déjà été réduites de moitié en juillet 2021. "Cette décision, si elle est confirmée, va mettre en difficulté ces clubs qui oeuvrent au quotidien pour la pratique sportive féminine, qui participent grâce à leurs équipes fanion, élite au rayonnement de notre agglomération au niveau national", assurent les représentants.

Ces derniers s'interrogent sur la motivation de ce choix : "Cette décision a-t-elle été prise parce que nous sommes des clubs féminins ? Si tel est le cas, cette discrimination est en contradiction avec les volontés des institutions publiques actuelles de promouvoir l'égalité homme-femme", peut-on lire en conclusion de ce courrier où ces clubs espèrent que cette décision sera revue.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais