Actualités
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 06.11.2022 - thierry-allard - 1 min  - vu 979 fois

OCCITANIE Les Restos du Cœur recherchent des bénévoles

Le centre de distribution alimentaire Nîmes-Arnavielle des Restos du coeur (Photo d'archives : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Alors qu’on a plus que jamais besoin des Restos du Coeur, les Restos du Coeur ont plus que jamais besoin de bénévoles. 

C’est le cas des treize associations départementales des Restos du Cœur en Occitanie, qui recherchent toujours activement des bénévoles. Dans un contexte économique et social qui se dégrade, les 6 500 bénévoles des Restos du Cœur en Occitanie sont plus que jamais mobilisés pour aider les personnes qui en ont le plus besoin.

Après l’augmentation des prix, de l’énergie, du carburant, etc. c’est l’augmentation du nombre de personnes accueillies dans les centres des Restos du Cœur que les bénévoles des Restos constatent, avec une hausse moyenne de 13% du nombre de personnes accueillies par rapport à la campagne 2021-2022. Ce sont aussi et surtout des personnes dont la situation s’est fortement dégradée, qui de fait ont besoin d’une aide et d’une attention plus forte de la part des bénévoles des Restos.

Les bénévoles des Restos du Cœur sont donc encore plus mobilisés. Or, pour pouvoir continuer d’accueillir et accompagner les personnes dans de bonnes conditions, il est essentiel pour l’association de trouver de nouvelles forces vives. Les profils recherchés en priorité sont variés : bénévole animateur de formation ; bénévole responsable d’une activité d’aide à la personne ; bénévole manutention/logistique, dans les entrepôts ; bénévole animateur d’équipe, etc.

Toutes les compétences et les bonnes volontés sont bienvenus. Plus d’informations ici. 

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais