Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 26.12.2014 - elodie-boschet - 2 min  - vu 67 fois

RÉTROSPECTIVE Mai : le Front national bat des records aux élections européennes

Droits réservés Lasserpe / Objectif Gard

La fin de l’année offre généralement l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour les douze mois à venir… Mais aussi de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectifgard ne faillira pas à cette tradition, en proposant à compter du lundi 22 et jusqu’au vendredi 2 janvier, une rétrospective des grands événements de l’année 2014.

Victoire du FN aux Européennes. C'est sans doute l'un des événements politiques le plus marquants de l'année. Partout en France, le 25 mai 2014, le Front national est le grand vainqueur des élections européennes. Dans le Gard, le parti d'extrême droite atteint même un score record de 32,88 %, contre 25 % au national. Dans plusieurs communes du département, les résultats du parti d'extrême droite dépasse même les 40 %. L'UMP arrive en seconde position en obtenant près de 18 % dans la circonscription du Sud-Ouest, ce qui permettra à Franck Proust, premier adjoint UMP à la ville de Nîmes, d'être réélu comme député européen sur la liste dirigée par Michèle Alliot-Marie.

Les conditions de vie indignes de Louise. A Nîmes, Objectif Gard vous faisait découvrir l'appartement insalubre de Louise, 81 ans, habitante du Mas de Mingue. Son logement, géré par Habitat du Gard, n'en est pas un : les murs sont sales, la salle de bains impraticable, l'installation électrique en mauvais état. Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, était venu découvrir les conditions de vie déplorables de cette octogénaire, sans ne rien pouvoir faire pour elle. Il avait cependant assuré qu'il interpellerait Habitat du Gard, qui s'était à son tour défendu d'être responsable d'un tel capharnaüm.

Les anti-corrida à la Féria d'Alès. Fin mai, Alès vivait au rythme de la Féria. Et comme chaque année, les anti-corrida s'invitent dans la capitale cévenole pour faire tomber “la dictature tauromachique”. Selon les prévisions, ils devaient donc être 5 000 à défiler dans les rues de la ville. Finalement, les manifestants n'ont même pas passé la barre des 1 500 personnes. Cela ne les a toutefois pas empêché de se faire entendre au milieu de quelques échauffourées vite maîtrisées par les forces de l'ordre. Pendant ce temps, une corrida avait lieu aux arènes.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais