Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 10.03.2022 - corentin-migoule - 2 min  - vu 211 fois

ROUSSON La générosité roussonnaise servira bientôt les victimes ukrainiennes

Les dons des Roussonnais ont été triés et conditionnés avant d'être expédiés ce jeudi matin. (Photo mairie Rousson)

Après quatre jours de collecte, la municipalité roussonnaise a expédié les dons de ses administrés à destination des victimes de la guerre en Ukraine. Plusieurs familles de la commune se sont positionnées en faveur de l'accueil de réfugiés.

"Rousson a toujours été une terre de solidarité", savoure Ghislain Chassary, maire d'une commune qui vient de s'illustrer par sa générosité. Depuis lundi, les dons à destination du peuple ukrainien affluent au point de rendre la grande salle du conseil municipal presque trop étroite pour tous les accueillir.

Leur transfert vers l'unité alésienne du Conseil départemental du Gard, laquelle coordonnera les convois jusqu'à la base audoise de la Protection civile, était donc devenu inévitable. Il a eu lieu ce jeudi matin. Les élus du conseil et les agents municipaux avaient mâché le travail en réceptionnant les dons, avant de les trier et de les emballer.

"On a collecté un peu plus de 3 m³ de dons. Essentiellement des produits d'hygiène, du matériel médical et des médicaments. Car ce n'est pas un séisme ou un tsunami, mais une guerre. Il faut donc soigner les victimes", analyse fort justement Ghislain Chassary.

"Les petits ruisseaux font les grandes rivières"

Lors du prochain conseil municipal qui aura lieu le jeudi 24 mars, l'édile communiste a également prévu de mettre au vote une subvention d'un montant de 5 000 euros pour venir en aide au peuple ukrainien. "C'est un moyen de mettre notre pierre à l'édifice. J'ai vu que Saint-Gilles, qui est une commune bien plus grande que la nôtre, a donné autant que nous", souligne celui qui est aussi conseiller départemental. Et d'enfoncer : "Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières !"

Rousson n'en a pas fini avec son élan solidaire. Répondant à un appel du premier magistrat sur sa page Facebook, huit familles roussonnaises se sont positionnées pour accueillir dans les meilleurs délais des réfugiés ukrainiens. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les voisins Saint-Martinois, sous l'impulsion du maire, Claude Cerpédes, ont déjà réceptionné et logé deux familles ukrainiennes. Hier soir, l'édile recherchait activement des vêtements féminins (L et XL) qui pourraient convenir à la corpulence d'une jeune réfugiée de 14 ans mesurant 1m90.

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais