Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 29.04.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 507 fois

VAUVERT La vie de Ramos, ce super-héros qui s'installe en centre ville

La vie de Ramos, chien guide d'aveugle (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Ramos débarque à Vauvert en super héros (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Un nouveau super-héros a posé ses valises au centre ville de Vauvert, rue Victor Hugo. Ramos, labrador retriever de deux ans s'installe chez Bacha, son partenaire non-voyant. Son diplôme en poche après deux ans de formation, le chien guide d'aveugles plonge dans la vie active.

Ramos a deux ans aujourd'hui, l'âge adulte. Né au centre d'éducation de chiens guides d'aveugle à Lançon de Provence, il a été placé dans une famille d'accueil à l'âge de deux mois, et suivi par Marine, éducatrice, afin d'apprendre les bases du super-héros. La propreté, l'obéissance, une cinquantaine d'ordres à assimiler. Le travail de guidage commence en fin de première année. "Son travail c'est guider son partenaire humain dans la rue particulièrement, en trouvant l'emplacement des portes où en gérant la traversée des passages piétons par exemple", indique Sandie Besse, directrice technique et éducatrice au sein de l'association Les chiens guides d'aveugles de Provence Côte d'Azur Corse(*).

Un an plus tard, Ramos passe huit mois au centre d'éducation à Lançon de Provence la semaine, il conserve ses week-end en famille. Il obtient son diplôme avec talent, le certificat d'aptitude au guidage d'aveugles. A deux ans, Il est temps de partir voler de ses propres ailes. Il rencontre début avril Bacha, non-voyant,  à Vauvert, son futur lieu de résidence. Bacha est comme Ramos, grand et sportif. Il court et marche très vite, les deux semble évoluer  en harmonie.

"La canne, ça ne tient pas compagnie"

Un premier essai est effectué le 7 avril. Sandie et Marine font déambuler Ramos et Bacha dans Vauvert afin de vérifier si le chien et l'homme accrochent. "La relation être humain/animal doit être fusionnelle. Pour que ça fonctionne il faut que chacun accroche avec l'autre", explique Bacha. "Et ça a matché de suite", jappe Ramos. Ainsi, Sandie a mis en place le programme de remise, qui consiste à mettre en place les trajets quotidiens, carrefour, tabac, café, bus, salle de sport à Nîmes avec l'éducatrice. "Techniquement Ramos est top mais il aime bien aller dire bonjour aux copains. Ça se passe tout de même très bien", lance Marine son éducatrice.

Bacha peut enfin remiser sa canne au placard. "Un labrador pliant ça ne tient pas compagnie. On peut pas lui demander grand chose. Pour aller faire mes courses il faut multiplier le temps et les contraintes par deux avec une canne", lance Bacha.

Ramos jouit d'un toit, d'un partenaire de vie et d'une belle paillasse à l'entrée. Un véritable boulot de tous les jours, guider Bacha partout où il va et l'accompagner. Sa retraite, prévue à l'âge de dix ans, Ramos n'y pense même pas d'autant que d'ici là, les choses auront certainement bien changé...

Yannick Pons

(*) infos@chiensguides.org

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais